Ask @AlbinosJulen:

-

Ami du soir, bonsoir !
Comme certaines personnes l'ont remarqué, j'ai fait un minimum commeback récemment. Rien de spectaculaire mais assez pour faire bouger les haters et mon nombre de followers. Comme vous vous en doutez, ce n'était qu'un comeback qui annonçait surtout.. La fin. Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont soutenu, complimenté, mes followers et aussi les jolies personnes que j'ai rencontré ici. Et même si j'ai appris à être mieux, plus ouvert, je vais vous laissez. Je ne sais pas si je compte supprimer ce ask, car je trouve certaines de mes réponses plutôt top ehehe.
Dans tous les cas, bcp de love aux bonnes personnes, merci d'avoir jouer le jeu, d'avoir apprécié beaucoup de facette de la personnalité ( et un peu haïs mon personnage mais bon, c'était le but ) merci de m'avoir fait sourire de temps en temps. Je suis content que certaines personnes ont réussi à avoir quelque chose de bon sur le discernement de ma personne ! C'était instruisant, mais comme je l'ai dit, cela devient cancérigène ici. J'ai un magnifique avenir, une vie de rêve, bref, vraiment tout. Et même si au début j'ai beaucoup aimé jouer avec vous, cela doit cesser.
Depuis un mois, un peu plus, je vous dit adieu. J'ai autre chose à faire, à penser, et surtout toutes les personnes comme moi ( ou à peu près ) sont parties. Je les regrettes beaucoup. J'y pense en faisant mon sport du matin, parfois. C'est grave triste de rejeter du kk sur nous, qlors que c'est vous qui créez tout ça.
Maintenant j'officialise la chose. C'était votre beau Julen à l'appareil, vous pouvez toujours m'envoyer un mot ou deux sur mon kik, pas de problème !
FIGHTING !
PS : Mon zizi Albert vous salut également !

View more

Et si on te décrivait ? Montre nous ce que cela donne.

" Un connard.
J'vais insister sur ce fait, de long, en large et en travers. Parce que personne ne connait mieux que moi ce côté là
Mon pote, t'es ce genre de mec à choisir une victime dans le lot, et à lui en faire voir de toutes les couleurs. Tu la détruis littéralement. Avec haine. Tu manipules tes mots, tu l'as fait chavirer, tu l'oblige à t'aimer comme jamais. T'es un connard de manipulateur. Oh, il vous fera vous sentir exceptionnel, il inventera même des poésies, des chansons pour écrire votre beauté, ahahaha. Vous ne savez pas à quel point il se joue de vous. Je l'adore ce mec, c'est mon modèle. Dans ce domaine là, c'est le meilleur. Il passe ses nuits à me raconter sa journée, qui il a détruit, qui il fait encore espérer, qui il envoie un revers de main inattendu. Et il rit, il rit ce con. Comme jamais. D'un rire, un peu bizarre. Ca ressemble à un souffle froid, qui te gèle les rétines.
C'est un connard, un adorable connard.
Parce que, littéralement, tout le monde l'adore. Tout le monde l'admire. J'le vois dans la rue. J'le vois ici, et j'le vois même avec ses particuliers. C'est un aimant qui vous attire, vous promet de belle chose, vous mens, vous brise, et continu jusque la dernière partielle d'humanité. Il est intelligent, il dévore des centaines de livre pour être incollable dans n'importe qu'elle situation. Pour inventer des points communs entre vous. De temps en temps, il fait son petit gamin kawaii, joue à l'enfant en riant de son humour stupide. Stupidement choisi par ses soins.
C'est un connard, qui vous apprend la vie brutalement.
Oh, vous savez, il n'est pas réellement sadique. Juste un peu. Il aime vous voir nager dans la merde qu'il a créé. " Tu vois, je suis comme un professeur qui apprend aux gens comment se relever, malgré les horreurs du monde. " Oh oui, il vous fera tout le mal possible, il insistera jusqu'au bout, il ne chercha jamais à vous faire du bien. " Je ne veux pas vraiment le mal, tu sais, je veux juste ne plus être seul dans mon mal être "
C'est un connard égoïste, blessé, trahi, fou aussi. Même moi, il m'arrive d'être choqué. Je ne sais pas mettre des mots pour bien le décrire, et j'ai l'impression de le dépeindre comme un monstre sans coeur. Ce n'est pas totalement ce qu'il est, mais jamais vous ne verrez une seule qualité positive chez lui. Si vous en voyez, c'est parce qu'il a décidé de vous montrer tel ou tel côté de lui, soit disant.
Soit disant.
C'est un connard arrogant, suffisant, fier.
Il est tellement fier. '' Tu sais ce qui me rend fier, huh ? C'est, quand j'ai brisée telle ou telle personne, quand il ne reste plus rien chez elle, quand je lui donne l'impression qu'il n'y a plus aucun espoir, plus aucun issue. Ce qui me rend fier, c'est quand elle se relève et arrive à me dire merde. "
C'est un connard, qui t'oblige à apprendre la défaite, à goûter le gout du gazon, te pisse dessus et espère que tu te relève plus fort. L'homme sauvage dans tous ses états, le vice, le mal, le penseur détruit.

View more

~

In Vino Veritas
« Julen ? Que fais-tu si je t’embrasse ? »
Son ton était calme, serein. Nous étions allongé sur le dos, bras croisées sous la tête. Stone. On regardait les nuages, s'imaginant un monde ailleurs. Sans le voir, je voyais ses mimiques aux visages, ses rictus, ses froncements de sourcils, son nez qui tressailli. Toute sa pensée était inscrite sur son visage, c’était tellement facile de pouvoir lire en lui, et parfois, il m’arrivait de le contempler en silence juste pour pouvoir me nourrir de ce spectacle. Il était beau, beau à en tomber par terre. J'en étais conscience, et il abusait de son pouvoir hypnotique sur moi, comme pour se venger lorsque je fouillais trop en lui. Je n'ai jamais été autant scotché devant un homme, à vrai dire, pas une seule fois. C’était étrange, nouveau, c’était beau et simple à la fois.
« Je te met mon poing dans la gueule. »
Mon ton était tout aussi calme, comme si nous parlions de la pluie et du beau temps. D'une certaine façon, c’est ce que nous faisions, déjà parti dans le monde que nous avions créé dans ce beau ciel nuageux. Il sourit. Je le sais, je l'ai senti sourire, et son rire m'a fait vibrer de l’intérieur. Il était tellement beau. On resta encore quelques minutes ensemble, silencieux. Comme si cette étrange question n’avait pas été posée.
Soudainement, il se trouva sur moi, assis sur ma taille, les mains posées sur le haut de mon corps. Je soupir en essayant de garder contenance, mais c'est peine perdu. Je suis trop shooté. Il est trop proche. Bien trop proche de moi.
Il m’embrassa.
Il se prit effectivement mon poing dans son visage d’ange, mais je ne vous cache pas, qu'une fois rentré chez moi, sous ma douche, mes doigts ont frôlés mes lèvres avec un peu trop d’instance, une pensée vague allant à lui.

View more

Peut tu faire le questionnaire de Proust, je t'en pris.

Le principal trait de mon caractère : Ma tendance à être hautain.
La qualité que je préfère chez un homme : La force d'esprit.
La qualité que je préfère chez une femme : La fougue naturelle.
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis : Leur silence réconfortant.
Mon principal défaut : Ma soif de vengeance.
Mon occupation préférée : Laisser libre court à mon imagination sur une feuille ou une toile.
Mon rêve de bonheur : Aucune idée.
Quel serait mon plus grand malheur : Ne plus pouvoir voir mes gosses.
Ce que je voudrais être : L'homme le plus riche au monde.
Le pays où je désirerais vivre : Italie.
La couleur que je préfère : Le jaune.
La fleur que j'aime : Adonis, ou l’œillet rouge sang.
L'oiseau que je préfère : L'aigle royal.
Mes auteurs favoris en prose : Baudelaire, Hugo, Rimbaud, Breton.
Mes poètes préférés : Il y en a trop.
Mes héros favoris dans la fiction : Achille, robin des bois, Galahad.
Mes héroïnes favorites dans la fiction : Mary Sue.
Mes compositeurs préférés : Beethoven, Chopin, Vivaldi, Einaudi.
Mes peintres favoris : Courbet, Constable, Monet, Cabanel...
Mes héros dans la vie réelle : Heath Ledger. ( lol )
Mes héroïnes dans l'histoire : don't know
Mes noms favoris : Axel et Rebekah.
Ce que je déteste par-dessus tout : L'idiotie des hommes.
Personnages historiques que je méprise le plus : Lénine. Il était moche.
Le fait militaire que j'estime le plus : Le volontariat.
La réforme que j'estime le plus : Je passe.
Le don de la nature que je voudrais avoir : L'omniscience. Ah non, je l'ai déjà. La vocalité. Ah merde... Je l'ai déjà aussi... Bon, bah on va dire le troisième oeil. ( quoique parfois je vois des choses.. )
Comment j'aimerais mourir : Avec une de mes nombreuses armes de la guerre 14-18.
État d'esprit actuel : La drogue c'est mal, m'voyez ?
Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence : Les fautes de frappe.
Ma devise : " Toute victoire est bonne à prendre. "

View more

peux-tu donner 5 fais originaux ou sans intérêts? sur toi ou ce que tu veux.

- Je dors souvent avec des chaussettes ( propres ) même quand je suis en caleçon. J'ai toujours froid aux pieds.
- Ma voix est un peu trop féminine à mon gout, c'est assez dur vu qu'je suis viril. ( vraiment viril )
- Comme je l'ai dit, je suis viril... Mais un viril sans poils. C'est pratiquement inexistant chez moi...
- Je n'ai jamais eu de nounours ou de besoin affectif quelconque, je me souviens juste d'un tigre blanc comme peluche étant bébé.
- Je peux paraître dur, froid et cassant, mais une fois face à des gosses vous ne me reconnaissez plus. Je perds littéralement toute forme de dignité.

View more

Next