Ask @ChatonLaveur:

Oui je m'y plais et à vrai dire, j'aime beaucoup partir en ballade sur ton Ask parce que pendant quelques secondes je suis ailleurs et rien que pour ça, je pourrais y refaire un tour des tas de fois.

Et voilà.
La montagne trop étirée a fini par s'fissurer.
Les glaciers trop exposés ont fini par fondre, créant encore c'torrent que j'retiens plus.
P'is l'soleil s'est couché, sur cette putain d'd'ate. En plus c'est le 11 septembre. Tout fout l'camp.
一年半一半.

View more

- 🐲

Je profite de ton petit dragon pour publier quelques nouvelles après ce silence-radio depuis presque un an.
Je suis en Chine depuis maintenant 8 mois (d'où ma référence à ton petit dragon) dans le but de devenir bilingue-chinois. En quittant la Belgique, j'ai l'impression d'y avoir laissé la plupart de mes démons, comme je les appelais, dont je parle dans mes nombreux textes. Mon ask ayant principalement été un défouloir de mon cœur, il est resté presque vierge de ces mois en Chine.
Merci à la totalité d'entre vous de continuer à suivre mon profil, je pensais que tout le monde serait parti. Et merci à ceux ayant continué à me poser vos questions, bien que je les ai ignorées.
Pour ceux ayant pris de mes nouvelles, considérez que tant qu'aucun texte tel que vous avez pu en lire des dizaines ici ne refait surface, c'est que je me porte assez bien.
Des bisous

View more

Pourquoi penses-tu que les gens cachent leurs sentiments amoureux mais expriment ouvertement leur haine?

Attention attention, première question du jour pertinente, intéressante et belle en plus. Ask nous demande chaque jour la couleur de nos chaussettes ou ce qu'on préfère comme repas et aujourd'hui il nous sort une question que Renaud pourrait chanter tellement c'est beau.

View more

-🌹

InHisWorld
Aujourd'hui ma maman m'a dit qu'elle avait l'impression que je faisais une dépression. Mh. Comment dire que j'arrive plus à être heureux depuis ton départ, que j'ai jamais su digérer ce putain d'dix-huit mars où ma vie s'est effondrée, où je me suis perdu pour de bon? Une larme versée à ce putain d'jour, à notre amour brisé, au moi déchiré qui vagabonde seul dans les rues sombres de l'amour. Une larme de plus dans cette rivière que j'ai créée. Parce qu'au fond, tu n'm'as jamais quitté. Jamais. Ça f'ra un an dans quelques jours que j'vis comme ça, bordel qu'est-ce que c'est triste sans toi. C'est un peu comme une bougie cette histoire, elle peut être aussi belle que possible, sentir bon, avoir une forme originale, sans la flamme pour éclairer et réchauffer, son existence n'a pas de sens. J'espère qu'un jour la flamme se rallumera et que tu reviendras. Ou que j'arrêterai d'être cette putain d'bougie.

View more

Ce soir, j'ai envie que ton coeur s'apaise, que tes blessures se réparent, que tout ce que tu as de beau en toi ressorte et que tu te rende compte de la chance que tu as, de faire parti de ces êtres qui changent une vie, juste en alignant quelques mots sur un site Internet...

Vous êtes amoureux, vous fabriquez votre construction avec votre amour, de plus en plus haute, de plus en plus belle. Puis un jour, il/elle ne veut plus de vous. Et vous vous retrouvez là, comme un con, assis en haut de cette montagne de rêves, de souvenirs, d'amour et d'espoirs que vous avez bâtie. Vous vous sentez bien seul dans ce lieu, dans cette vie qui paraît alors bien vide sans cette personne qui la comblait. Vous restez dans cette montagne, vous errez, à attendre son retour, alors que l'autre fait son chemin ne se retournant que pour voir si vous allez ou non vous décider à descendre de cet endroit que vous chérissiez tant. Vous pensez alors qu'il songe à revenir alors qu'il n'en a aucune intention. Vous le regardez s'éloigner jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon tandis que tout s'assombrit et que votre rocher commence à s'effriter. Vous n'avez plus le choix, il faut sauter de cette falaise. Sauter de votre ancien havre de paix pour aller dans le brouillard, dans l'obscurité, sauter le plus loin possible. Eh ouais, c'est la seule chose à faire. Vous pouvez bien rester sur votre petit perchoir qui vous obsède et vous détruit mais vous ne ferez que retarder le moment où il vous faudra accepter d'affronter la réalité, accepter son départ, accepter de continuer de vivre sans votre moitié. Lorsque vous sautez, lorsque vous acceptez que son départ soit définitif, vous avez l'impression que votre chute durera toujours, que vous n'aurez plus jamais envie de sourire, de vivre, que tout le monde vous a abandonné, que votre vie n'en vaut déjà plus la peine. Je vous promets que ces chutes ne sont pas mortelles, elles font mal, elles laissent des cicatrices, mais vous vous en remettrez. Tu t'en remettras, crois-moi, je te le promets. Je m'en suis remis et un jour, toi aussi.
Lau.

View more

Next