3 mois après on oublie pas :

Eric Ciotti
Émouvant hommage aux victimes fauchées par la barbarie trois mois après l'attentat qui a frappé notre ville de Nice au cœur et à travers elle la France le 14 juillet dernier.
Ces 86 victimes ne sont pas que des noms, elles ne sont pas que des visages, elles sont le symbole de la liberté. Elles sont la France.
Elles sont la raison pour laquelle nous allons ensemble marcher en faisant face à notre ennemi, l'idéal pour lequel nous allons ensemble nous battre sans relâche et sans merci afin que vivent toujours nos valeurs, notre culture et notre mode de vie.
Je veux également rendre hommage à toutes ces femmes et tous ces hommes qui, en première ligne dans cette guerre contre le terrorisme islamiste, remplissent leurs missions avec une abnégation et un courage extraordinaires, nous leur devons notre reconnaissance.
Le fanatisme est un monstre, le fanatisme est un poison, mais le fanatisme n'est rien face à la France libre et valeureuse.
Ce moment nous rappelle aussi que les barbares ne reculeront devant rien pour nous anéantir, que ce sera eux ou nous, et que nous devons enfin nous engager pleinement dans cette guerre avec des mesures d'exception, seules à même de nous permettre de la gagner.

The answer hasn’t got any rewards yet.