MES : Tu chantes dans ta douche en mode posey, micro avec la douche en main, quand tout à coup tu vois l'eau virer au rouge sang, et un cadavre accroché au plafond. Que fais-tu ? Âmes sensibles s'abstenir de répondre. Xo.

Je l'avais prévenu que je me vengerais. Il ne m'avait pas écouté et pourtant il savait que je mettais toujours mes menaces à exécution. Il y avait plusieurs jours de cela que ce jeune homme avait fait tourner des photos de moi, nue. Je n'étais pas une fille facile et encore moins qui se laissait faire, j'étais donc allée le voir en face. Oh, évidemment il s'agissait de mon ex petit-ami qui ne pouvait s'empêcher de tout faire pour que je le remarque mais là, il était allé trop loin. Mes yeux étaient plongés dans les siens, je sentais la colère monter de plus en plus en moi et je finis par prendre la parole.
- Tu vas arrêter d'envoyer ses photos parce-que tu vas le regretter.
- Et tu vas me faire quoi ?
Me répondit-il avec provocation. Ce n'était pas le moment de me chercher, surtout lorsque j'étais en colère.
- Je te jure que si tu continues, je te tue.
Il finit par se moquer de moi et partir. Il ne me croyait donc pas et pourtant, tout le monde savait que je pouvais réagir comme une psychopathe. Les jours passèrent et il continuait, les élèves de mon lycée et même mes amis m'avaient tourné le dos à cause de lui, j'étais désormais seule et je ne pouvais compter que sur moi-même... Ce n'était pas simple mais je savais me battre et ne pas me laisser marcher sur les pieds. Mon sourire était toujours là malgré tout et j'avais déjà ma vengeance en tête ce qui me faisait de plus en plus jubiler. C'était un neuf octobre, nous étions en automne. Les feuilles des arbres commençaient déjà à tomber, la vie de ceux-ci s'éteignait doucement pour une nouvelle dans quelques mois. Le ciel était gris et le vent frais était présent. Alors que la dernière sonnerie qui annonçait la fin des cours retentit, je me dirigeais vers les bus et c'est là que je le vis. Mes paupières se plissèrent et j'observais celui qui avait de moi une traînée aux yeux des autres. Lorsque son bus arriva, je montai à mon tour, gardant bien une capuche sur mon visage afin que personne ne me voit, cela fonctionnait et c'est ainsi que je pus le suivre en toute discrétion. Une fois que nous étions arrivés à son arrêt de bus, j'attendis qu'il soit seul et tandis-qu'il remontait la route pour rentrer chez lui et qu'il faisait déjà presque nuit, je finis par lui attraper la main et le retourner afin qu'il soit face à moi. Là, il fit les gros yeux avant de rire afin de se moquer encore une fois de moi. Je le fixai sans rien dire pour une fois et sans prévenir, sans qu'il n'ait eu le temps de prononcer un seul mot, je vins lui trancher la gorge tout en restant froide. Mes yeux se posèrent alors sur le sang qui coulait le long de sa gorge et il finit par tomber sur les genoux. Je le regardai alors un sourire en coin.
- Je savais que tu te prosternerais devant moi un jour.
Dans ses derniers souffles, il parvint quand même à dire quelque chose.
Je... Je.. R..eviendrai me... venger...
Sous la douche, c'est là que je revis ce même corps sans vie et ma seule réaction fut un sourire.

The answer hasn’t got any rewards yet.