Ask @Larmoyante:

pourquoi tu veux ps etre en couple ?

" Que je meure à l'instant si l'envie me reprend
De remettre ma tête dans la gueule du serpent
De me laisser encore crucifier le cœur
Pour un joli sourire au parfum de leurs fleurs
Marguerite ou Tulipe, et de Rose à Lilas
Tu sais l'ami pour moi elles ont toute ici bas
Qand elles vous montrent le ciel, qu'elles vous disent qu'elles sont belles
Elles ont toutes pour moi l'odeur des chrysanthèmes "
Saez

View more

Je n'ai pas posé de question depuis très longtemps, aujourd'hui je viens vers vous. Décharger vos émotions, écrivez tout ce qui vous passe par la tête, et surtout libérez-vous ! Plume

Cher cerveau, chère moi ou cher inconscient, peu importe ton nom,
J'aimerais que tu comprennes qu'être imparfait n'est pas un crime. T'as fermé les verrous à double tour pour pas montrer mes failles, ça m'a juste rendue claustro. Je t'en prie, rends-moi ma liberté, laisse-moi aimer, arrête de tout calculer!
Être imparfait n'est pas un crime. Être imparfait n'est pas un crime. Être imparfait n'est pas un crime.
Imprime. Imprime. Imprime!
25/10/2018

View more

-

Place vacante.
Avant j'avais les mots pour m'apaiser, j'arrivais à les aligner.
Aujourd'hui plus rien ne sort, tout sonne faux.
J'ai juste besoin de me sentir partir, savoir que j'vais pouvoir me reposer, arrêter de ressasser la tornade qui est en moi et les larmes qui pleuvent sans fin.
Il pleut, il pleut sur ma vie.
Les joints qui s'embrasent entre mes lèvres ne suffisent plus. Ils n'ont jamais suffi. Comme s'il ne fallait surtout pas me laisser de répit, comme s'il fallait mesurer mon endurance, mais c'est long dix-huit ans, c'est long dix-huit ans à courir, c'est long dix-huit ans pour mourir.
Je voudrais qu'on m'autorise cette trêve. En attendant j'me cogne pour les faire taire, et puis pour avoir mal, et puis pour calmer la tempête. C'est toujours mieux que le sang.
J'ai cru que ça irait mieux, cette année comme toutes les précédentes, mais faut se rendre à l'évidence: ça n'ira jamais.
Et j'le savais au fond de moi, je l'ai toujours su, j'en crèverai.

View more

-

un jour, une nuit.
J'arrive plus à écrire, j'ai perdu l'essence de mon âme
J'fais semblant de rire alors que j'me noie dans mes larmes
J'étouffe mes cris pour pas qu'tu captes le vacarme
Mais chaque fois que j'respire, si tu savais, ça tourne au drame
Ça a l'goût d'la mer, ça a l'goût du sang
C'est la saveur amère que t'as laissé en partant
Tu sais c'est pas ta faute si j'ai l'air d'un ouragan
Les rafales de vent ont trop agité mon océan
T'es parti t'as bien fait, j'voulais pas que t'en meures
C'est bien trop compliqué, même moi ça m'fait peur
Condamnée à perpét' à un décor sans couleur
J'vois tout en noir, j'crois qu'c'est bientôt mon heure.

View more

Bonjour! Tu vas bien ? Je voulais seulement te dire que le dernier texte que tu as écrit est juste dingue. Tu manies tellement bien les mots. Le texte est vraiment touchant parce qu'au final, c'est la vérité... Je me retrouve énormément dans ce que tu racontes.

Høρε
Bonjour ! Je vais bien et toi ?
Merci beaucoup, bien sûr que c'est la vérité. Désolée que tu t'y retrouves, c'est vraiment pas ce qui se fait de plus agréable. Ça fait beaucoup de bien de recevoir ce genre de commentaire.

View more

Vas y débonde ton coeur ! Cris, hurle, dis moi tout ce que tu penses savoir, ou pas. Dis moi ce que tu penses de moi et du monde. Dis moi, tout le monde juge ne fait pas l'innocent(e).

Plume
Le pire, le pire putain c'est de s'auto-saboter. C'est d'en être conscient sans parvenir à en sortir. C'est refouler toutes ces ignominies sans savoir les cracher. C'est se servir de tout élément contre soi et finir par le regretter. C'est quand ça se répète, tous les jours, tout le temps, quand vous avez l'espoir que ça cesse mais que ça recommence inlassablement. C'est quand ça fait tellement mal à l'intérieur que vous sentez le besoin irrépressible de vous saborder à la surface, de laisser des traces, pour vous punir, pour vous souvenir, pour laisser la pulsion de mort s'assouvir. C'est quand vous avez hâte que la fatigue vous fasse vous écrouler pour arrêter de remuer ce flot de pensées qui vous humilie, pour arrêter d'une nouvelle fois vous faire saigner, pour vous préserver, pour vous reposer, pour vous évader. C'est quand vous préféreriez vous réveiller dans 6 mois parce que nerveusement, vous êtes tellement épuisé. C'est quand parfois vous êtes à deux doigts de vous jeter sous une bagnole ou du haut d'un pont tellement ça en devient insupportable.
Mais tout ça, personne ne le sait, parce que ça sort pas, parce qu'ils pourraient pas comprendre, parce que toute cette haine vous la gardez, vous la remuez, vous en avez la nausée, mais vous ne parvenez jamais à la gerber. Et elle vous aspire, et elle vous ronge, elle vous détruit.
Et vous voudriez juste que quelqu'un vous enlève de vous-même, vous sauve de ce truc qui vous emprisonne, qui vous empoisonne. Mais personne ne vient, alors vous croupissez derrière les barreaux de votre âme.

View more

-

C'était la rébellion,
Contre moi, contre toi, contre le monde
Puissant comme un lion
Mon petit être a dû se convaincre qu'il n'était pas immonde
Qu'il y avait de la poigne, de la hargne
Qui coulaient dans ses veines
Il ne fallait pas qu'il se fane mais qu'il gagne
Gagner l'espoir, éradiquer la peine
Tel était son valeureux objectif
Leur prouver à tous que c'n'est pas impossible
Qu'il n'est ni idiot ni chétif
Juste différent, différent mais d'une force incessible
Et vous autres, qui vous battez sans cesse,
Votre force est votre infaillible hardiesse.

View more

Next