Ask @Larmoyante:

[QG] vous pensez quoi de la drogue? (image si vous pouvez)

Douce ou dure,
Bonne et pure,
La drogue...
est en vogue.
Assoupissant mon cœur,
Assommant mes douleurs,
Elle endort mes maux d'tête
En chantant à tue-tête
Fume-moi,
Mange-moi,
Tu verras,
On s'en va.
Elle éponge mes peines,
Et ampute mes peurs,
Et j'injecte dans mes veines
Un poison migrateur.
Fume-moi,
Mange-moi,
Tu verras,
On s'en va.

View more

--

Petit cœur solitaire,
Viens que je te prenne dans mes bras
Viens que je te serre contre moi
La vie n'est pas si amère.
Petit cœur solitaire,
Mon dieu tu es si froid
As-tu perdu la foi?
Nous ne sommes pas en hiver.
Petit cœur solitaire,
Je suis un grand aventurier
Et je suis prêt à m'y risquer
Quitte à me perdre en enfer
Petit cœur solitaire,
Toi qui a perdu la flamme
Veux-tu que je ressuscite ton âme?
Colle-toi contre mes chairs.
Petit cœur solitaire,
Je t'arrose de chaleur humaine
Et viens ôter toutes tes peines
Je t'emmène à la lumière.
Petit cœur solitaire,
Je t'en supplie accepte mon aide
Enfin, tu redeviens tiède
Mais tu es toujours de pierres.
Petit cœur solitaire,
Relève-toi à mes côtés
Ne te laisse plus ligoter
Par ce tourbillon circulaire.

View more

-

JeNeMeSouviensPaslll
Eh, p'tit cœur, qu'as-tu fait encore? J'suis la petite voix qui te veut du bien. J'suis la petite voix qui essaie de recoudre ton cœur mais ce n'est pas chose aisée, il va m'en falloir du temps, tu sais j'suis pas une grande couturière moi, mais je n'arrêterai pas tant que tout ne sera pas rentré dans l'ordre. Allons, montre-moi, à moi tu ne peux pas le cacher, je suis en toi, je vois tout ou presque. Et comme je sais recoudre les cœurs alors je vais m'essayer à soigner ton corps. Ne t'inquiète pas, je prendrai soin de toi. J'en aurai pour deux ou trois jours seulement, mais c'est deux ou trois jours en moins pour guérir ton cœur, on perd du temps mon ange. Alors, voyons cela, quinze nouvelles petites plaies sanglantes. Je n'ai même pas de désinfectant, alors, un peu d'eau pour nettoyer ta peau rougie, un mouchoir pour essuyer le tout.. Tu as de la chance, il me reste de quoi cacher ces vilaines plaies. Un bout de compresse par-ci, un autre par-là, deux bouts d'sparadrap, et hop! Il n'y a plus qu'à patienter quelques jours. Ne recommence pas si tu veux que je puisse recoudre ton cœur avant qu'il ne se brise encore!
N'oublie pas, je suis la seule p'tite voix qui te veut du bien, n'écoute pas les autres, elles te font mal. Et puis continue de sourire, elles n'aiment pas ça!

View more

Bonsoir, toute à l'heure je regardais le ciel étoilé et plusieurs souvenirs me sont revenus en mémoire. Raconte moi un rêve, un souvenirs ou une histoire. Que vois tu dans les étoiles toi ? Ton passé, ton présent ou bien ton futur.. Bonne nuit, Plume.

Plume
J'aurais pu dire que je vois mon joli petit ange peupler les étoiles, mais moi je crois pas à tout ça. Y a pas vraiment de mot pour vous expliquer à quel point c'est joli un ciel étoilé, vous n'avez qu'à r'garder.
À toi aussi, petite Plume.
____
"Et si tu crois encore
Qu'on peut sauver cette étoile
Qu'on peut sauver cette étoile
Mais si tu crois encore
Qu'on peut sauver notre étoile
Qu'on peut sauver notre étoile"
Saez.

View more

-

JeNeMeSouviensPaslll
Eh, pourquoi? Pourquoi tu me hantes? Pourquoi tu m'épies? Pourquoi tu m'aimantes? Pourquoi tu m'anémies?
J'supporte plus ton p'tit jeu et j'finirai par en crever, j't'en supplie arrête de jouer avec le feu ou tu finiras par m'cramer.
À mon bourreau, à cette vicieuse obsession qui me ronge et perpétue ma douce et éternelle torture.
Signé le petit cœur solitaire que tu as violemment pillé.

View more

TDJ - Postez un texte sur le mal être.

Chance doesn't exist.
Personne n'est jamais entré dans ce qui me fait usage de cœur. Le mien a seulement la fonction "urgence" alors il m'envoie de l'air légèrement empoisonné de sorte à c'que j'finisse par en crever mais lentement, très lentement. Juste le temps d'savoir c'que ça fait d'avoir l'âme qui pourrit avant même que l'corps n'en subisse le supplice.

View more

Bonsoir, petite question. Dis moi pourquoi est ce qu'on écris, pourquoi on a besoin de coucher nos maux sur du papier ? Bonne soirée, Plume. Si tu ne souhaites plus mes questions dis moi le.

Plume
Tous les jours, j'écris. Toujours. Parce que c'est le seul moyen de résister, parce que j'veux que les maux deviennent plus beaux, parce que quand j'écris personne ne peut me déconcentrer, parce que les mots me font mal à la gorge quand j'essaie de les prononcer, parce que y a pas de regard pour me terrifier, parce que ceux qui me lisent, j'les force pas à m'écouter, peut-être bien qu'ça leur plaît.
Parce qu'écrire c'est libérer mon crâne qui manque d'exploser.

View more

Sa va ?

C'était elle,
Mademoiselle aux yeux océan
Demoiselle toujours souriant
Elle était accidentelle.
C'était elle,
Mademoiselle au rire ineffable
Demoiselle bien agréable
Elle a abandonné sa sœur jumelle.
C'était elle,
Mademoiselle à bout de souffle
Demoiselle, un peu trop, s'essouffle
Elle continuait à espérer, rebelle.
C'était elle,
Mademoiselle tombée dans le gouffre
Demoiselle, beaucoup trop, souffre
Elle a pris son envol, petite hirondelle.
C'était elle,
Mademoiselle s'est suicidée
Demoiselle n'a pas supporté
Elle était une mortelle.
25/05/2015

View more

-

C'était la rébellion,
Contre moi, contre toi, contre le monde
Puissant comme un lion
Mon petit être a dû se convaincre qu'il n'était pas immonde
Qu'il y avait de la poigne, de la hargne
Qui coulaient dans ses veines
Il ne fallait pas qu'il se fane mais qu'il gagne
Gagner l'espoir, éradiquer la peine
Tel était son valeureux objectif
Leur prouver à tous que c'n'est pas impossible
Qu'il n'est ni idiot ni chétif
Juste différent, différent mais d'une force incessible
Et vous autres, qui vous battez sans cesse,
Votre force est votre infaillible hardiesse.

View more

"Et y'a cette gamine seule appuyée contre un mur, garette en bouche, regard vers le sol."

Soul.ier ~
Elle est là, crachant sa fumée un peu maladroitement, seule au bord d'une troupe de lycéens. Ses yeux sont rivés vers le sol de sorte à éviter le regard méprisant d'un autre, de sorte à ce qu'ils croient tous que ça n'lui fait rien d'être seule, qu'elle se sent pas intruse. Mais la p'tite en réalité elle vient d'pleurer trois quarts d'heure dans les toilettes parce qu'elle se déteste, elle vient de se saigner toujours plus violemment, admirant son sang goutter au-dessus du sol. Et puis elle a dessiné un cœur sur ses cuisses avec ce liquide coagulant, parce qu'elle aime rendre beau tout ce qui fait mal. Alors elle avait des cernes un peu noircies par le maquillage qu'elle avait estompé avant de sortir fumer sa seconde clope, quelques bandages sous son jean afin d'éponger le sang qui n'en finissait plus. Elle voulait pas r'commencer mais l'humiliation était trop puissante, fallait qu'elle se déchaîne, qu'elle creuse plus profondément, que le sang ne s'arrête pas, fallait qu'elle se punisse, qu'elle se haïsse, que les gouttes de sang l'éclaboussent et puis qu'elle se rappelle à quel point elle était ignoble. Elle n'avait même pas pu étouffer ses pleurs tant les deux précédentes heures avaient été insoutenables, exposée aux autres, humiliée une nouvelle fois. Et au fond elle aurait peut-être aimé qu'on l'entende, qu'on s'dise "putain si j'allais lui tendre la main? si j'allais sécher ses larmes?". Mais personne n'est venu, ses "yeux pleurent à cause du froid" qu'elle disait au peu d'amis qui lui restait, et l'pire c'est qu'tout l'monde la croyait, personne n'voyait rien et depuis des années elle s'contentait de supporter le poids de sa survie sur les épaules, toujours toute seule, parce que la p'tite elle avait trop honte, jamais personne la croirait. Alors elle s'est tu, et puis elle a r'commencé jusqu'à c'que ça finisse mal. Un jour on n'l'a plus revue au lycée, ils disent qu'elle a essayé d'se tuer, elle avait qu'seize ans.
30/01/2016 01h03

View more

La tyrannie de la mort, Parlez moi tout simplement de la mort.✒

Gamin Perdu.
La mort, j'pense souvent à elle. Je rêve régulièrement que mon corps déploie ses ailes, qu'on achève mon p'tit cœur à gros coups de pelle... Tu sais ça peut pas faire plus mal que l'quotidien, parce que j'ai beau m'couper les cuisses dans tous les sens, la vraie torture c'est la réalité, celle qu'on subit chaque jour. Alors, j'sais que ça va t'paraître lâche, j'en suis consciente, mais c'est vrai qu'c'est plus facile de fuir, de chialer pendant les cours de français et puis d'rien foutre parce qu'on en a juste trop marre, qu'on n'a plus la force, que l'an passé on s'demandait déjà comment on faisait pour avoir l'esprit aussi sollicité par le travail... Et puis tu sais on finit par flirter avec la mort parce qu'on s'rend compte que la vie n'tient qu'à un fil. Et puis on aime ça alors on r'commence sauf qu'un jour on finit par crever pour de vrai... et on sait pas vraiment si c'est c'qu'on voulait...

View more

-

vats.
Ce monstre siamois me hante,
Car oui elles sont deux
À édifier une silhouette captivante
Pour que j'entre dans leur jeu.
La première est splendide,
Elle m'attire dans son antre,
Profitant de mon âme candide
Pour que je fasse d'elle mon centre.
J'ai cru trouver une alliée
Mais elle n'est qu'horreur et dégoût,
Et sa jumelle m'épie tel un voyou
Jusqu'à me voir dérailler.
Et moi je ne voulais que la première,
Celle dont j'aurais pu être l'esclave,
La proie de cette ombre sanguinaire
Qui me paraissait un être brave.
Mais je le dis, je le hurle, je le crie,
Je serai sa plus fidèle disciple
Tant qu'elle ligotera mon anatomie,
Quitte à crever de ce périple.
____________________
- You are more than this disorder.
- But I am the disorder.

View more

-

Grenade*
"Chère C,
J'voulais te dire qu'j'vous en veux pas, mais qu'ça va vraiment pas, qu'j'sais plus quoi faire, j'suis dans une impasse et putain c'que je souffre. J'suis prisonnière de mon bourreau, celui qui m'cause tant de maux. Tu la vois pas mais elle m'étouffe, j'sens ses bras se serrer autour de mon cou, j'suffoque mais l'monde s'en moque, il est devenu bien sourd, j'vois des étoiles partout mais personne ne vient à mon secours.
Je sombre, je sombre, on n'voit plus que mon ombre. Elle s'est emparée de moi, j'la hais et j'la tuerais bien, mais mon corps est devenu sien, c'est moi qu'elle exterminera, tu comprends ça?J'ai peur, j'ai peur qu'elle ne me laisse jamais, j'ai peur qu'elle me hante jusqu'à mon dernier souffle, j'ai tellement peur putain! J'suis déjà sous son emprise, mon petit cœur se brise et la douleur devient ma devise, ô souffrance exquise. Explique-moi pourquoi le sang qui s'évade m'apparaît comme une œuvre d'art?
Sors-moi d'là, j't'en prie.. J't'écris sur papier parce que j'arrive pas à t'parler."
lettre que je n'enverrai jamais, vingt-six décembre deux mil quinze.

View more

-

le désastre des astres.
"J'ai essayé, ça sert à rien. On change pas, on change jamais."
Certains diront que c'est un suicide, moi je pense seulement que c'est une guerre et qu'il faut s'en prendre, des coups, avant de gagner. Mais j'te garantis pas non plus que j'en sortirai vainqueur, il n'y a plus que l'espoir qui me maintienne en vie. J'suis morte à l'intérieur, quelques fois ça m'fait peur... mais j'me battrai jusqu'à c'que mon corps abdique.

View more

Next