Ask @Last_Breathe_:

-

Ammoniaaac.
J'ai envie de boire... Descendre toutes les bouteilles possibles... Me noyer dans le whisky et la vodka... Me doucher au champagne et avaler de la codéïne... Laisser mon esprit partir loin et arrêter de penser... J'ai envie de sentir l'alcool me monter à la tête... Voir les gens devenir attirant et le sol tourner... J'ai envie de danser ivre et finir une smirnoff.
Je veux me bourrer la gueule jusqu'au coma éthylique pour oublier les conversations de ce mois... La rage que j'ai contre R et E ... Mon dégoût profond pour G... La peur de voir mon père interner... Oublier que je suis fragile, influençable et addicte... Oublier que je vous déçois, vous écoeures...
Je veux me foutre minable et que tout le monde voit que je suis une imposture, que j'aime le sexe, la drogue et l'alcool... J'ai juste envie de me foutre en l'air...

View more

En ce début de week end... J'aimerais voyager! Et si par une image ou un texte tu m'emmenais un peu dans ton monde? Fais moi rêver, ou au pire épouvante moi selon ton humeur (non ce n'est pas une vraie QG Lo-Val-ei envoie ça seulement à quelques ask qu'elle suit particulièrement :) )

Lo-Val-ei
Tiens... Je crois que ça vaut mieux que milles mots ...c'est la première que je suis sans filet, d'habitude je me content de recopier ...là j'ai tenté de parler.

View more

-

Érèbe
Je ne sais pas qui je suis ... Je me sens bizarre... Pas toute là et pas vraiment amie avec moi même.
Ah mais qui écrirais ça ?! Je crois que j'ai finis par devenir
cinglée... Un psy. Il faut que je fasse venir un psy demain ou après demain... Je mens, je ne le ferais pas. Je ne veux pas parler.
J'ai de nouveau plus d'appétit, peur de dormir, je suis même angoissée à l'idée d'aller plus loin que le parking... Et puis à la seconde où mon esprit n'est plus occupé, j'ai des pensées et des images qui me font péter les plombs... La peur de tout... C'est la peur qui me fait bouger et m'empêche de sombrer. Je ne sais plus quoi penser, j'ai juste envie de partir me cacher dans ma chambre et ne plus en sortir... Et j'ai mal putain...tous les jours, mon sang, il me fait mal... Dans mes veines ça pulse violemment comme si mes battements de coeur voulaient me faire souffrir... Et personne pour me dire pourquoi... C'est comme si le lien entre mon âme et mon corps était brisé, comme si je voulais m'exhorciser moi même...ça n'a pas de sens mais depuis des semaines, je me vois me faire du mal... Les crises de colères de mon adolescence se repètent sans arrêts alors qu'en réalité cette simple idée me paralyse, me fige... Mais dans ma tête... C'est dans ma tête que je me torture... J'explose de rage et brise tout sur mon passage dans un silence étouffant. Je dois complètement perdre la raison car je pense encore au sag qu'il y aurait sur mes mains si je laissais le miroir entailler mes poings...et je ne peux pas t'envoyer ça... Pardon.

View more

-

Petite brune
Arrêtez de croire en moi, de vouloir me tendre la main.
Arrêtez de vouloir me séduire, me donner votre amitié.
Je n'en veux pas.
Je n'ai jamais voulu faire croire que j'étais une fille géniale, jamais voulu prétendre que j'étais sans faille.
Je veux qu'on me laisse écrire tranquille, que vous m'appréciez ou non, je m'en fou royalement.
Il n'y a que moi qui compte, rien que moi. Je suis trop occupée à me détruire pour ressentir de l'amour ou un semblant d'amitié.
Si je vous aide, si je vous parle, si je m'intéresse à vous, ce n'est que pour moi.
Je ne suis pas une poupée, je ne suis pas un ange.
Je suis une femme-enfant, une petite peste brune qui vit dans sa propre bulle et ne veut y inviter personne.
Foutez-moi la paix si vous ne le comprenez pas.

View more

Ton avis sur l'amour

Un regard.
Un sourire timide.
Un peu d'assurance.
La découverte de l'autre.
Un mot.
Un sentiment.
De la tendresse et puis, le coeur qui bat.
Tout part d'un petit rien, un petit pas, une hésitation et puis on bascule, on tombe dans le ciel. On s'agite, se débat, rien y fait, les nuages si moelleux nous emprisonnent.
Le soleil se moque, nous promet une nuit des plus sombre mais, lorsqu'il fait aussi beau, qui veut croire au malheur ? A la tristesse ? Au désespoir ?
On se berce d'illusions, de sensations et de toutes ces paroles prononcées du bout des lèvres. Celles qui s'envolent à la moindre brise, celles qui nous font rêver, nous font pleurer...
Et puis, les pardons laissent place à la rancoeurs, la solitude, la flamme étouffe sous les reproches, les regrets... Un jour on se réveille et il fait noir.
On tâtonne, on se cogne, le monde n'a plus aucunes saveurs. Il ne reste rien, rien d'autre que des souvenirs entachés... Alors on cherche nos repères mais, les points cardinaux sont devenus indéchiffrables.
Le temps passe, il efface ou terasse et puis, l'amour frappe à nouveau. Il se heurte à des portes blindés, trouve une chattière par où se faufiler, et tout recommence.
Il faut réapprendre à faire confiance, donner de nouveau sans compter, penser qu'une autre fin est possible...
Un regard.
Un sourire timide.
Un peu d'assurance.
La découverte de l'autre...

View more

-

Passes la porte d'entrée, ouvres la bouche pour me saluer... Je te promets que tu dévales les escaliers dans la foulée.
Le plus ironique dans cette histoire, c'est que j'ai cru que tu avais changé. J'ai pensé que peut-être, toi et moi on pourrait vivre sous le même toit sans se déchirer, se détester...
J'ai naïvement pensé que tu méritais une dernière chance, qu'on pouvait tout recommencer, apprendre à s'aimer, s'écouter et puis pourquoi pas se soutenir...
J'ai tout accepté, parfois j'ai craqué mais, la plupart du temps j'ai encaissé. J'ai fait taire mon coeur pour que le tien puisse parler. J'ai porté le poid de tes secrets pour alléger ton fardeau. J'ai fermé les vannes pour que tes larmes puissent couler. J'ai gardé pour moi, mes peurs, mes doutes, ma souffrance et mes problèmes pour te laisser la scène.
Je t'ai apporté mon aide, mes conseils. Je t'ai prêter mon attention, du temps et même, de bonnes intentions ; m'excusant sans cesse à ta place, arborant le drapeau blanc pour soulager ta conscience...
Et maintenant ?
La petite brune qui a toujours joué ta doublure, que peut-elle faire de la tristesse d'un père quand il ne lui reste plus que la haine...
Tu m'as pris mon enfance, détruit ma famille, jeté ce qui me tenait à coeur, piétiné mon âme, boycotter mes rêves et enlevé ma p'tite soeur...
Je rêve du moment où mon poing touchera tes pomettes et propulsera ta tête directement contre l'mur.
Je rêve de te foutre dehors en te balançant tes valises à la gueule.
Je veux te voir brûler en enfer pour tes coups et tes mensonges.
Je veux te voir souffrir pour l'éternité.

View more

Que faut il savoir sur toi si l'on veux vivre près de toi?

Ce qu'il faut savoir...
Le plus juste serait de dire que c'est impossible, qu'à ce jour personne n'a pu le faire... Vivre avec un reflet, c'était plus intéréssant je pense.
Vous connaissez le principe "Sois belle et tais toi." ?
Je ne suis pas un top modèle, loin de là, j'ai du charme mais, je suis surtout "mignonne", comme une enfant... Je ressemble à un chiot abandonné.
Je n'ai que 21ans, jamais vraiment fait de bêtises... Je suis simplement un peu rebelle, les injustices, l'abus d'autorité, ... Cela peut me mettre dans un état émotionnel proche de la folie, je peux avoir des réactions vraiment très violentes.
Je vis dans deux mondes, à chaque seconde je bascule de l'un à l'autre... Cela peut être vraiment éprouvant pour les autres. Si tu m'as lu, tu as pu le remarqué, je suis un puzzle incomplet, mes pièces ont les couleurs de l'arc en ciel et la noirceur d'une nuit sans lune...
Vouloir vivre avec moi c'est surfer sur la lave d'un volcan endormi.
L'univers ne pourrait pas contenir l'amour que j'ai à donner mais, aucun océan n'est aussi profond que ma solitude.
J'ai été plongé dans un monde d'adulte alors que je n'avais que 3ans, J'ai compris qu'on ne pouvait se fier à personne à 5ans, commencé à faire des mots de suicide au cp...
En CE1 j'ai découvert que le mot famille ne voulait rien dire...
Misère, pauvreté, maladie, tribunal, disputes, violence, agression, haine, culpabilité, repproches, provocation, humiliation, harcèlement, mensonge, trahison, menaces,... Voilà ce qui a bercé mon enfance.
J'ai dans la tête un livre de souvenir que personne me veut ouvrir...pas même mes parents. Vivre près de moi, c'est vivre avec une fille brisée, perdue et qui pense que porter le monde toute seule, c'est normal et possible.
Je ne suis pas stupide, je suis influençable. Je ne suis pas faible, je suis hypersensible. Je ne suis pas dingue, je suis authentique.

View more

-

Petite brune
Petite je marchais comme un militaire, balançant bras et jambes en rythme.
Je comptais les carreaux au sol... Je détestais dépasser dans un coloriage ou simplement sur le carrelage.
Je répétais en boucle une phrase d'autodictée et l'écrivais partout.
Assise sur une chaise je fixais le sol, envoyant mes pieds d'avant en arrière car je ne touchais pas terre... Hypnotisée par leurs mouvements je pouvais rester ainsi des heures durant.
J'aimais aussi regarder le balancement de jambe des autres ; entortiller les miennes comme deux plantes grimpantes...
Je regardais les lumières, jouais avec les portes battantes... J'alignais les rangées de chaises avec les lignes du carrelage.
J'emmenais mes lectures partout avec moi, je marchais en lisant, rentrais en classe en lisant, retournais chez moi en lisant, mangeais en lisant, m'endormais en lisant... Les livres étaient ma vie, ma bulle, mes voyages, ma porte de sortie...
J'aimais sentir la neige sans gants, j'aimais la texture et la sensation... J'en mangeais d'ailleurs.
J'étais accroc au sucre et au sel... Addicte aux jeu vidéos, au monde virtuel.
Pour dormir j'avais besoin de mon cocon, puis en grandissant, que toutes les portes soient fermées et qu'il n'y ai plus aucune lumière.
Aujourd'hui... Tout a disparu. J'ai vite compris que certaines choses devaient être enfouies si je voulais devenir transparante.
Mon sourire... C'est la seule parade que j'ai pu trouver jusqu'à présent. Je souris quand j'ai peur, quand j'ai froid, quand j'ai mal... Je souris quand je suis triste, découragée ou blessée. Je souris lorsque je suis gênée, humiliée ou abordée...
Tout n'est que simulation, entrainement, retenue... Je tire en permanence sur des brides invisibles.
Cachée sous des tonnes de faux semblants, une petite brune fragile s'éveille, se cherche... Explorant chaque recoin de sa tête, mettant à sac son esprit et son âme... C'est elle qu'elle veut trouver.

View more

-

Petite brune
Encore une nuit où j'ai peur de dormir. C'est impossible et pourtant, je garde les yeux ouverts dans l'espoir d'arrêter le temps.
Je me sens si petite face aux jours qui passent. J'aimerais simplement que quelqu'un me prenne par la main et me dise, tu es faite pour ça, c'est pour cela que tu dois te battre... La réalité est si différente, l'argent doit rentrer. Je suis sensée devoir me lever, sourire en exécutant des tâches que je déteste, me donner corps et âme pour un boulot qui aura ma peau. J'aspire à autre chose, une autre vie.
Il y a tellement de chose que je ne connais pas, que je ne réussirai jamais, tellement à faire et si peu de volonté.
Existe-t-il, quelques part, un manuscrit reliant chaque personne à son destin, en admettant que ce concept soit réel...
Sur quelle planète devrais-je aller pour enfin, me sentir chez moi...
À chaque seconde une nouvelles pensée prend vie et une autre meurs... Mais jamais aucune solution ne s'impose à mon esprit. Je continues d'errer dans ma propre tête, sans savoir où je vais ou qui je veux être...
Il est temps d'aller dormir.

View more

J'ai envie de poster la petite histoire que j'ai composer ce soir à la demande d'une connaissance...

Petite brune
C'est plus compliqué que ce que je croyais, je n'ai jamais consolé un animal... Je dirais que ce soir, je te vois comme un petit hérisson.
Trop curieux, tu te retrouve bien loin de chez toi et le bitume est un peu froid sous tes petites pattes.
Tu as l'air fatigué, épuisé, apeuré... Je m'approche doucement, je ne veux pas t'éffrayer d'avantage.
J'ai par chance encore un choco bon dans ma poche. L'odeur douce et sucré du chocolat te rendra peut-être moins peureux. La gourmandise se marie plutôt bien avec l'imprudence.
Délicatement, je libère ta friandise de son enveloppe avant de la déposer à quelques centimètre de ton petit museau. Je recule et attends.
Je vois ta petite tête se lever et humer l'air, ton nez rond danse pour mieux respirer le doux parfum que le vent souffle vers toi.
Millimètre après millimètre, tu réduis la distance entre toi et cette petite chose qui te fais saliver, sans me lâcher du regard, tu avances.
Ça y est, elle est là, à un pique de ta frimousse. Je te regarde tourner autour avant de goûter d'un coup de langue furtif.
Je suis contente, tu as l'air de trouver ça bon puisque tu ne fuis pas et l'attrape avec tes patounes pour mieux manger ce minuscule présent.
Je te trouve trop mignon avec tes petites joues pleines. En évitant les gestes brusques, je viens un peu plus près de toi sans briser ta sphère protectrice.
J'aimerais bien te prendre dans mes mains mais, tu es un animal sauvage, tu n'es pas fait pour être apprivoisé.
Alors je me contente de rester immobile et silencieuse, profiter de ce petit moment magique durant lequel, l'Homme et l'animal sont en harmonie.
Rassuré, rassasié, tu es prêt à prendre le chemin du retour et rentrer auprès des tiens. Ni toi, ni moi, n'oublierons cet instant de partage.
Bon voyage petit hérisson 🐾

View more

Qui sont tes héros ?

Je n'en ai jamais eu, je suis mon seul et unique modèle. Cela peut sembler présomptueux, arrogant et même surprenant mais, je suis et resterais une enfant avec des airs de femme.
Voici des mots qui m'ont été donné ici, il y a quelques années, ils m'ont marqué et je vous les partage aujourd'hui :
"Tu fais prude. Timide et coincée. Et en même temps on sent en toi beaucoup de perversion. Beaucoup de tendresse et une grosse envie d'amour et de sexe. C'est paradoxal. Puis t'as une bouille qu'on a envie d'embrasser. T'es jolie. Tu fais envie. "

View more

-

Alesandro
La sensation de déjà vu, vous connaissez ?
Ça me prend toujours à la gorge.
Mon coeur se met à battre plus fort, une douleur singulière apparaît dans ma poitrine et l'air ne passe plus...
Les souvenirs se superposent à la réalité, des sables mouvant à la place du présent... Mon esprit tresse avec violence les époques toutes ensembles.
Regarder dans un trou de verre me donne la nausée, je ne peux délier les noeuds qui entravent ma compréhension de l'instant...
Je panique, ne sachant comment maîtriser cela, je perd pied et lâche le fil d'Ariane... Une fois dans le labyrinthe, je ne peux en ressentir seule.
C'est comme un rêve éveillé, ou un cauchemars qui se poursuit au sortir du sommeil... Il est si facile d'y rester piégée.

View more

-

Il y a des gens qui passent leur vie à chercher quelle est leur mission, le but de leur existence...
Petite Brune, se demande encore si la fille qu'elle aperçoit dans la glace, est son reflet ou une autre personne.
Elle souffre de déréalisation, de dépersonnailisation, depuis quand et comment cela s'est réellement déclenché ? Elle ne se souvient pas.
Petite Brune sait simplement que parfois elle regarde ses mains mais, ignore que ce sont les siennes. Elle se sent alors perdue et prisonnière d'un corps qu'elle ne ressent plus...
Certains jours, elle est absente. Spectatrice d'elle-même. Elle tente de revenir, retrouver ses repères mais, tant qu'elle ne dort pas, le voile ne se lève pas. Elle reste de l'autre côté de la barrière de verre.
Âme errante, incapable de se stabiliser, à la dérive dans l'espace-temps, des images floues et des sensations incomplètes qui tente de la ramener à la réalité... Une main d'enfant, tire toujours sur la ficelle du ballon qui s'envole trop haut...
Et si, si elle était trop légère pour pouvoir rester sur terre ? Au bateau il y a des cordages mais ici, à quoi pourrait-elle se raccrocher pour ne pas être avalée par le ciel...
Petite Brune voudrait être un arbre, pouvoir s'enraciner dans le sol... Un sapin pour avoir les pieds dans la neige...

View more

-

Unfinished
Petite brune ne trouve pas le sommeil, une nouvelle fois, le marchand de sable l'a oubliée. Ne sachant que faire, elle écrit.
Elle ne sait pas quoi mais, elle a prise avec elle le carton d'invitation, ainsi qu'un parchemin qui la guidera jusqu'à l'entrée de vos rêves.
Il faut lire et déchiffrer mais elle est déterminée. En quelques heures, le mystère est percé et la voilà partie pour le pays imaginaire.
Elle se souvient avoir lu, au détour d'un chemin, qu'il fallait se méfier des pensées que l'on va rencontrer Boulevard Subconscient. Elles ont tendances à se maquiller, se déguiser pour mieux séduire.
Les cauchemars, c'est elles.
Elles se faufilent telles des anguilles à travers les portes de l'esprit. Doucement elles s'installent, se fondent dans le décor ; tapis dans l'ombre, elles attendent le moment adéquat pour surgir et plonger les imprudents dans un enfer sur mesure...
Ne vous inquiètez pas, petite brune est à l'affût, elle veille au bon déroulement de l'histoire. Elle a mis dans ses poches sa licorne magique, des paillettes et quelques petits lutins bleus, (Des cousins éloignés des schtroumpfs probablement).
Et puis, si cela ne suffisait pas à remporter la victoire... Elle porte autour du cou les perles d'Apollon, celles qui renferment le pouvoir du soleil.
Prudente, elle continue son chemin en se demandant à quoi vous pouvez bien songer...

View more

L'univers est il infini ?

Enigiro
N'ayant trouvé aucune réponse, qui puisse me convenir, j'ai décidé que j'irais vérifier cela par moi même.
Je prends quelques affaires, un appareil photos et deux ou trois boussoles...
Je partirais au lever du jour, j'ai réserver le rayon le plus proche. L'ascension se fera sans peine, la lune me l'as promis. Une fois là haut, une comète m'attrapera au vol pour m'aider à rejoindre Cassiopée. C'est la bàs que mon périple commencera, j'irais d'étoiles en étoiles, de constellations en constellations... La voie lactée m'offre sa tournée et Andromède veut m'accompagner tout au long de ma traversée. Je suis déterminée, je reviendrais lorsque j'aurais trouvé la fin de l'univers.
Dans le cas où il serait infini, sache que cette aventure fut la plus belle et que jamais je n'aurais de regret, peut-être même que je saboterais quelques satellites pour défendre les droits de l'Hommes.
Adieu.

View more

Next