Ask @Last_Breathe_:

-

Umee
Aujourd'hui, je veux vous faire partager mon amour pour les livres.
Qu'ils soient grands ou petits, épais ou émincés, ils savent tous nous faire rêver, et certains plus que d'autre.
Des dictionnaires au roman de science fiction, en passant par les récits historiques, les recettes de cuisine, et les modes d'emplois, tous ont la faculté de nous emmener dans un monde imaginaire.
Quelques symboles, soigneusement tracés, forment des mots, qui volent, tourbillonnent, et gravent dans nos esprits, une douce sensation de légèreté.
Comment, ne pas se laisser porter, par toutes ces émotions que nous offrent, généreusement, chaque nouvelles pages ?
Comment résister au désir d'un exil galactique ? Au sentiment de flotter dans l'espace ?
Allégés de tout fardeau, loin de toute réalité, planez dans un ciel de magie, et saluez pour moi les étoiles.
N'est ce pas merveilleux ? Pouvoir s'évader sans même se mouvoir ? Partir à des kilomètres de nos problèmes sans faire un pas ?
Lisez, rêvez, créez votre paradis sur terre, vivez de contes de fées, de capes et d'épées.
Ce sera votre plus belle échappée.
Perdus dans vos bulles, peintes aux couleurs du bonheur, en sécurité, vous pourrez fuir librement toutes contraintes.
Petites souris en quête d'aventure, goûter à la littératures, et laissez vous transcender par la fureur des plumes.

View more

-

Les femmes sont belles
"Vous avez un nouveau message."
Le coeur qui bat,
Les questions qui défilent.
<< - Est-ce lui ? Que dit-il ? Pourquoi ? >>
Le ventre noué,
La gorge serrée.
<< - Je lis tout de suite ? Combien de temps attendre avant de répondre ?
Que va-t-il penser ? >>
Une respiration saccadée,
Des frissons désarmant.
Curiosité insatiable,
Et puis le calme.
<< - Respire.
Ce n'est peut être même pas lui.
C'est probablement quelqu'un d'autre.
- Oui c'est ça, c'est quelqu'un qui as besoin d'un service.
-Lui, il est trop occupé pour penser à toi.
- Et si... Non.
- Arrêtes maintenant !
Bon sang contrôle toi tu n'es plus une enfant. >>
A l'ouverture du message,
Le coeur loupe un battement,
Un léger pincement,
Une pointe de regret.
<< - Pourquoi... ?
- Je le savais.
- Ce n'est pas lui. >>

View more

-

Psychotrope.
Tu sais, un jour, elle arrêtera de courir.
Et puis elle arrêtera de croire en nous aussi.
La petite brune qui prend soin de toi, un jour, elle se lassera.
Elle partira, avec un autre que toi.
Cette habitude qu'elle a de s'inquiéter pour toi, elle aussi, elle s'en ira.
Ce sourire un peu idiot qui se dessine lorsqu'elle te vois, jamais plus tu ne le reverra.
Mais tu sais, cette petite brune, elle était là pour toi, elle t'écoutait quand il le fallait, et puis surtout, elle t'aimait.
Seulement toi, tu ne la voyais pas.
Alors un jour, elle sera heureuse, sans toi.

View more

-

Parfois, je me roule en boule sur mon lit, juste pour voir le ciel à l'envers...
J'imagine les vagues qui feraient vibrer les cieux.
Je transforme les nuages en petits poissons de neige, ils fondent dès qu'ils touchent l'écume de cet océan.
Et puis, j'efface le soleil, petite perle des profondeur, larme de la mer qui s'est perdu à la surface...

View more

-

Petite brune
Arrêtez de croire en moi, de vouloir me tendre la main.
Arrêtez de vouloir me séduire, me donner votre amitié.
Je n'en veux pas.
Je n'ai jamais voulu faire croire que j'étais une fille géniale, jamais voulu prétendre que j'étais sans faille.
Je veux qu'on me laisse écrire tranquille, que vous m'appréciez ou non, je m'en fou royalement.
Il n'y a que moi qui compte, rien que moi. Je suis trop occupée à me détruire pour ressentir de l'amour ou un semblant d'amitié.
Si je vous aide, si je vous parle, si je m'intéresse à vous, ce n'est que pour moi.
Je ne suis pas une poupée, je ne suis pas un ange.
Je suis une femme-enfant, une petite peste brune qui vit dans sa propre bulle et ne veut y inviter personne.
Foutez-moi la paix si vous ne le comprenez pas.

View more

-

Une jolie rose parmi les épines, un amour naissant au mileu des ruines.
Un simple regard, un tendre sourire, un visage radieux et les voilà prêt à éclore.
Parés de douceur, revêtus de beauté, ils fleurissent, s'ouvrent au monde, offrant monts et merveilles à leurs amants.
Jeunes gens en fête, printemps idyllique, rien n'est plus merveilleux que ces deux éphémères.
Rose et amour, magie du temps, chefs d'oeuvre de la nature, ils vivent et meurent dans un léger soupir.

View more

-

Petite brune
Petite brune veut des surprises, des sucreries et des peluches.
Elle veut nager dans un ocean de chamallows, voler dans un ciel orangé, et plonger dans une mer de lumière.
Petite brune veut rester dans sa bulle couleur arc-en-ciel, et manger du nougat.
Petite brune veut des paillettes et une queue de sirène, elle rêve du pays imaginaire et d'aimer, un prince charmant.
Petite brune veut s'en aller, quitter la terre, et planer parmis les nuages roses.
Petite brune se cache des horreurs de ce monde, se refugie dans un coin de l'univers, tire la lune vers elle et s'endort, des étoiles plein les yeux.

View more

-

Tentation 2.0
Je voudrais que ce coup de sonnette, ce soit le tien.
Je voudrais que tu viennes et me sorte de là, que tu m'attires à toi et me réconforte.
Je voudrais que tu traverse la salle avec ton air sévère, que tu prennes ma main et m'entraîne dehors.
Mais le temps passe, les gens défilent, et tu n'est toujours pas là. Je suis seule au milieu de tous ces jeunes qui dansent complètement bourrés.
Pourquoi qu'est-ce qui te déplaît chez moi ? Pourquoi tu me fuis autant ?
Tu sais pourtant que je t'aime...
Je te vois dans un sourire, un geste, un mot, tout me ramène à toi mais, tu ne veux pas de moi.
Tu ne veux pas de moi et, tu ne veux pas que j'avance, que je sorte de ta vie. Tu me retiens pour mieux me jeter.
Elle, tu l'aime, alors, laisse moi.
Laisse moi m'en aller...

View more

[QG] Cite moi 2 avantages et 2 inconvénients à être en hiver.

wasted thrill
Je suis amoureuse de l'hiver, de ces flocons magiques qui décorent joliement les paysages...
Un inconvénient? Peut-être sa blancheur éblouissante, sa fraicheur...
Des avantages ? Il y en a tant...
La beauté des arbres vêtus de cette peinture fondante.
Le vent froid qui se glisse sous nos vêtements, et puis, il y a cette amusante sensation, ces étoiles qui tombent du ciel jusque dans nos mains...pour s'éteindre...

View more

-

Plume
Un pandas dans les airs !
Un pandas qui va de travers !
Allo allo !?
Ici la lune et les etoiles,
Petit pandas vole trop haut !
En bas, il pleut des poils !
Allo allo !?
Ici les nuages trop sages,
Petit pandas dort trop tôt,
Demain, il aura un gage.
Allo allo !?
Voilà enfin tigroune !
Ce n'est rien, reste au chaud,
Juste le bruit de mes pattounes.
# ennuis du soir
# je voudrais un calinours

View more

-

Luna
Sous mes grands airs on ne devine pas.
Je fais tout pour que cela ne se voit pas.
Mais dans ma tête, rien, jamais ne va.
Des secrets j'en ai des tas et personne, à qui les confier. Autour de moi, je fais si souvent le vide, ne souhaitant garder contact qu'avec les astres.
C'est en hivers que je vis, dans le froid des jours de pluie et l'absence de compagnie. L'épais brouillard qui s'abat sur mes nuits n'est autre que la nostalgie.
Triste sentiment que celui-ci, vertigineux et boueux, mais fidèle et bien réel au sein de la solitude des libre penseurs.
Comme un phare dans la brume, il ramène au port des auteurs naufragés. Devant leurs pages blanches, esseulés et incompris, cherchant vainement terre où poser pieds, ils se laissent bercer par la mélancolie des saisons passées, trop vite oubliées.
Peut-être qu'un jour, moi aussi je me noierais dans le flot de mon encre et le courant de mes mots.
Peut-être même existera t'il, quelqu'un, quelques part, qui saura me ramener aux rivages et panser mes blessures.
Peut-être...
Rien.
Assez de supposition et de rêverie.
Je devrais déjà être au lit... Ma vie est maintenant et ici, demain ne sera pas meilleur qu'aujourd'hui, je ne peux fuir éternellement, un jour, il faudra vivre.

View more

L'univers est il infini ?

N'ayant trouvé aucune réponse, qui puisse me convenir, j'ai décidé que j'irais vérifier cela par moi même.
Je prends quelques affaires, un appareil photos et deux ou trois boussoles...
Je partirais au lever du jour, j'ai réserver le rayon le plus proche. L'ascension se fera sans peine, la lune me l'as promis. Une fois là haut, une comète m'attrapera au vol pour m'aider à rejoindre Cassiopée. C'est la bàs que mon périple commencera, j'irais d'étoiles en étoiles, de constellations en constellations... La voie lactée m'offre sa tournée et Andromède veut m'accompagner tout au long de ma traversée. Je suis déterminée, je reviendrais lorsque j'aurais trouvé la fin de l'univers.
Dans le cas où il serait infini, sache que cette aventure fut la plus belle et que jamais je n'aurais de regret, peut-être même que je saboterais quelques satellites pour défendre les droits de l'Hommes.
Adieu.

View more

-

Petite brune
Petite je marchais comme un militaire, balançant bras et jambes en rythme.
Je comptais les carreaux au sol... Je détestais dépasser dans un coloriage ou simplement sur le carrelage.
Je répétais en boucle une phrase d'autodictée et l'écrivais partout.
Assise sur une chaise je fixais le sol, envoyant mes pieds d'avant en arrière car je ne touchais pas terre... Hypnotisée par leurs mouvements je pouvais rester ainsi des heures durant.
J'aimais aussi regarder le balancement de jambe des autres ; entortiller les miennes comme deux plantes grimpantes...
Je regardais les lumières, jouais avec les portes battantes... J'alignais les rangées de chaises avec les lignes du carrelage.
J'emmenais mes lectures partout avec moi, je marchais en lisant, rentrais en classe en lisant, retournais chez moi en lisant, mangeais en lisant, m'endormais en lisant... Les livres étaient ma vie, ma bulle, mes voyages, ma porte de sortie...
J'aimais sentir la neige sans gants, j'aimais la texture et la sensation... J'en mangeais d'ailleurs.
J'étais accroc au sucre et au sel... Addicte aux jeu vidéos, au monde virtuel.
Pour dormir j'avais besoin de mon cocon, puis en grandissant, que toutes les portes soient fermées et qu'il n'y ai plus aucune lumière.
Aujourd'hui... Tout a disparu. J'ai vite compris que certaines choses devaient être enfouies si je voulais devenir transparante.
Mon sourire... C'est la seule parade que j'ai pu trouver jusqu'à présent. Je souris quand j'ai peur, quand j'ai froid, quand j'ai mal... Je souris quand je suis triste, découragée ou blessée. Je souris lorsque je suis gênée, humiliée ou abordée...
Tout n'est que simulation, entrainement, retenue... Je tire en permanence sur des brides invisibles.
Cachée sous des tonnes de faux semblants, une petite brune fragile s'éveille, se cherche... Explorant chaque recoin de sa tête, mettant à sac son esprit et son âme... C'est elle qu'elle veut trouver.

View more

-

~Yuzu~
Le temps, je l'imagine, ligne courbe, et infinie ; le passé en serait le commencement, s'éffaçant à chaque seconde.
Et la fin, tout du moins, la continuité de ce tracé, serait l'avenir, incertain, s'éloignant toujours, un futur jamais écrit puisqu'impossible à saisir.
Il rencontre la vie, diverses droites qui se frolent, se coupent, et s'entremêlent sans cesse. Des destins, contraires ou similaires, que des desseins un peu futile rendent parfois identiques.
Et puis, je vois ces êtres, translucides, errant, perduent dans cette immensité qu'est l'existence ; ils essayent, en vain, de gagner la course contre le temps.
De passage, ces âmes tristes, fatigués, flottent, dans un ciel obscurcit par leurs vices et leurs deboires, terriblement seuls parmis la foule, ils tentent désespérément de marquer leurs époques.
Ils rêvent tous de passer à postérité, ils regrettent ce qui fût, pourchassent ce qui sera, sans même se soucier de ce qui est.
Pauvres gens insatisfaits, la vie comme le temps, vous filent entre les doigts.

View more

-

En Mal D'Amour
Envie d'écrire, envie d'partir...
Besoin de rêver, ne plus parler, juste imaginer...
A l'abri dans ma bulle de savon, je vois tout et n'entend plus.
Je flotte, plane et virevolte au-dessus des nuages.
Je pourrais, me poser... sur l'eau !
A moins que je ne choisisse les montagnes... Ou peut-être les dunes, pourquoi pas ?
Le sable est doux et chaud, je ne risque rien, pas même une tempête puisque mon voyage est irréel.
Je reste assise là, sereine, à penser l'impossible, libre de toutes contraintes, je peinds, en mille couleurs, mes mondes intérieurs.

View more

-

Petite brune
Tic tac... Tic tac...
Fait l'horloge du temps en riant.
Pessez-vous manants, courez,
Courez pour le rattraper, il attend.
Tic tac... Tic tac...
Fait l'horloge du temps en pleurant.
Allé venez, rêvez en chantant,
Car bientôt, vous irez chancelant.
Tic tac... Tic tac...
Fait l'horloge du temps triomphant.
Vous serez tous un jour des perdants,
La mort viendra, vous emportant.
Tic tac... Tic tac...
Fait l'horloge du temps en s'arrêtant.
Là voilà déjà, elle vient galopant,
Prenez peur de son beau destrier blanc.
Tic tac... Tic tac...
Ne fait plus l'horloge du temps.

View more

Que faut il savoir sur toi si l'on veux vivre près de toi?

Etre errant
Ce qu'il faut savoir...
Le plus juste serait de dire que c'est impossible, qu'à ce jour personne n'a pu le faire... Vivre avec un reflet, c'était plus intéréssant je pense.
Vous connaissez le principe "Sois belle et tais toi." ?
Je ne suis pas un top modèle, loin de là, j'ai du charme mais, je suis surtout "mignonne", comme une enfant... Je ressemble à un chiot abandonné.
Je n'ai que 21ans, jamais vraiment fait de bêtises... Je suis simplement un peu rebelle, les injustices, l'abus d'autorité, ... Cela peut me mettre dans un état émotionnel proche de la folie, je peux avoir des réactions vraiment très violentes.
Je vis dans deux mondes, à chaque seconde je bascule de l'un à l'autre... Cela peut être vraiment éprouvant pour les autres. Si tu m'as lu, tu as pu le remarqué, je suis un puzzle incomplet, mes pièces ont les couleurs de l'arc en ciel et la noirceur d'une nuit sans lune...
Vouloir vivre avec moi c'est surfer sur la lave d'un volcan endormi.
L'univers ne pourrait pas contenir l'amour que j'ai à donner mais, aucun océan n'est aussi profond que ma solitude.
J'ai été plongé dans un monde d'adulte alors que je n'avais que 3ans, J'ai compris qu'on ne pouvait se fier à personne à 5ans, commencé à faire des mots de suicide au cp...
En CE1 j'ai découvert que le mot famille ne voulait rien dire...
Misère, pauvreté, maladie, tribunal, disputes, violence, agression, haine, culpabilité, repproches, provocation, humiliation, harcèlement, mensonge, trahison, menaces,... Voilà ce qui a bercé mon enfance.
J'ai dans la tête un livre de souvenir que personne me veut ouvrir...pas même mes parents. Vivre près de moi, c'est vivre avec une fille brisée, perdue et qui pense que porter le monde toute seule, c'est normal et possible.
Je ne suis pas stupide, je suis influençable. Je ne suis pas faible, je suis hypersensible. Je ne suis pas dingue, je suis authentique.

View more

-

Petite brune
Encore une nuit où j'ai peur de dormir. C'est impossible et pourtant, je garde les yeux ouverts dans l'espoir d'arrêter le temps.
Je me sens si petite face aux jours qui passent. J'aimerais simplement que quelqu'un me prenne par la main et me dise, tu es faite pour ça, c'est pour cela que tu dois te battre... La réalité est si différente, l'argent doit rentrer. Je suis sensée devoir me lever, sourire en exécutant des tâches que je déteste, me donner corps et âme pour un boulot qui aura ma peau. J'aspire à autre chose, une autre vie.
Il y a tellement de chose que je ne connais pas, que je ne réussirai jamais, tellement à faire et si peu de volonté.
Existe-t-il, quelques part, un manuscrit reliant chaque personne à son destin, en admettant que ce concept soit réel...
Sur quelle planète devrais-je aller pour enfin, me sentir chez moi...
À chaque seconde une nouvelles pensée prend vie et une autre meurs... Mais jamais aucune solution ne s'impose à mon esprit. Je continues d'errer dans ma propre tête, sans savoir où je vais ou qui je veux être...
Il est temps d'aller dormir.

View more

-

Etre errant
Passes la porte d'entrée, ouvres la bouche pour me saluer... Je te promets que tu dévales les escaliers dans la foulée.
Le plus ironique dans cette histoire, c'est que j'ai cru que tu avais changé. J'ai pensé que peut-être, toi et moi on pourrait vivre sous le même toit sans se déchirer, se détester...
J'ai naïvement pensé que tu méritais une dernière chance, qu'on pouvait tout recommencer, apprendre à s'aimer, s'écouter et puis pourquoi pas se soutenir...
J'ai tout accepté, parfois j'ai craqué mais, la plupart du temps j'ai encaissé. J'ai fait taire mon coeur pour que le tien puisse parler. J'ai porté le poid de tes secrets pour alléger ton fardeau. J'ai fermé les vannes pour que tes larmes puissent couler. J'ai gardé pour moi, mes peurs, mes doutes, ma souffrance et mes problèmes pour te laisser la scène.
Je t'ai apporté mon aide, mes conseils. Je t'ai prêter mon attention, du temps et même, de bonnes intentions ; m'excusant sans cesse à ta place, arborant le drapeau blanc pour soulager ta conscience...
Et maintenant ?
La petite brune qui a toujours joué ta doublure, que peut-elle faire de la tristesse d'un père quand il ne lui reste plus que la haine...
Tu m'as pris mon enfance, détruit ma famille, jeté ce qui me tenait à coeur, piétiné mon âme, boycotter mes rêves et enlevé ma p'tite soeur...
Je rêve du moment où mon poing touchera tes pomettes et propulsera ta tête directement contre l'mur.
Je rêve de te foutre dehors en te balançant tes valises à la gueule.
Je veux te voir brûler en enfer pour tes coups et tes mensonges.
Je veux te voir souffrir pour l'éternité.

View more

-

Alesandro
La sensation de déjà vu, vous connaissez ?
Ça me prend toujours à la gorge.
Mon coeur se met à battre plus fort, une douleur singulière apparaît dans ma poitrine et l'air ne passe plus...
Les souvenirs se superposent à la réalité, des sables mouvant à la place du présent... Mon esprit tresse avec violence les époques toutes ensembles.
Regarder dans un trou de verre me donne la nausée, je ne peux délier les noeuds qui entravent ma compréhension de l'instant...
Je panique, ne sachant comment maîtriser cela, je perd pied et lâche le fil d'Ariane... Une fois dans le labyrinthe, je ne peux en ressentir seule.
C'est comme un rêve éveillé, ou un cauchemars qui se poursuit au sortir du sommeil... Il est si facile d'y rester piégée.

View more

Next