Ask @Layaline40:

-

"Le temps passe et emporte les gens avec lui".
Nous avons beau avoir entendu cette phrase des centaines de fois, conjuguées à tous les temps, elle n'a jamais vraiment eu de sens propre. On m'a souvent dit qu'il fallait la vivre pour la comprendre, et je ne m'étais peut être pas assez préparée. Je devais être encore assez naïve pour croire que chaque personne s'en allait avec un petit bout de nous qu'elle aimerait et qu'elle n'oublierait pas. Mais souvent, la réalité n'est pas aussi belle que ce que l'on a pu imaginer. Un jour, les gens partent sans rien emporter de nous, à part peut être nos souvenirs. Mais après ça, la plupart du temps, ils ne se retournent plus. Ils effacent le passé pour aller vers la page blanche qu'est l'avenir. Ce n'est pas parce que c'est fini qu'ils ne t'auront pas aimé, ce n'est pas parce qu'ils partent qu'ils vont tout oublier, non. Simplement, ils s'en iront sans réellement penser à toi qui est perdu, abandonné. Mais le départ est aussi le signe d'un changement, l'annonce de quelque chose de nouveau. Oui, le temps passe, les feuilles tombent puis finissent par s'envoler, les saisons se succèdent une à une. Et chaque année de plus te fera regretter la précédente.

View more

-

kevin
On dirait que seuls les vieux sont capables de rester assis l'un à côté de l'autre sans prononcer un mot et en étant tout de même contents. Les jeunes exubérants et impatients, rompent toujours le silence. C'est du gâchis, car le silence est pur. Le silence est sacré. Il rapproche les gens car seuls ceux qui sont bien l'un avec l'autre peuvent rester ainsi sans mot dire. C'est le grand paradoxe.

View more

-

kevin
J'ai mis un temps à comprendre ce qu'il m'arrivait. Et je ne sais pas encore si tout est vraiment bien compris. Je ne sais pas comment l'expliquer tellement ça me semble flou. La gorge nouée, c'est comme si ma poitrine explosait à chaque fois que mon cerveau pense à toi. Ca fait tellement du bien que ça en fait même mal. C'est ça alors l'amour ? Aimer une personne tellement fort qu'on a l'impression que tout autour de nous ne tourne désormais autour que d'une seule personne. Que nos pensées ne sont adressées qu'à une seule et unique personne. Il m'est impossible de me concentrer correctement sur quelque chose, la seule chose qui m'obsède c'est ta personne. Et quand je dis ta personne, c'est ton visage, ton torse, tes jambes, toutes les parties de ton corps, tes qualités, tes défauts, tes manies, tout de toi. Toutes ces choses qui font de toi la personne parfaite à mes yeux. Tu es devenu cet oxygène qui me permet de respirer. J'aime ta façon de me regarder, de m'embrasser, de m'enlacer, de me carasser. Je me sens enfin importante pour quelqu'un. Tu me manques dès la seconde où on se quitte. L'idéal dans ces moments là, ce serait de stopper le temps et que tout dure éternellement. T'es pas d'accord ? Sauf que si on n'y pense bien, on s'en lasserait et on ne prendrait plus goût à se retrouver l'un l'autre, à se dire "Putain tu m'as manqué tu sais...". J'ai réalisé que je me mentais à moi-même. Je ne voulais pas me l'avouer au risque de tout perdre. Ou alors était-ce par fierté ? Peu importe, je sais ce que je ressens. Enfin non je ne le sais pas, je le sens, et je pense que c'est ce qui fait la différence. Il n'y a rien à ajouter de plus, tout ce que tu as à savoir, c'est qu'être tombée amoureuse de toi est la meilleure chose qui me soit arrivée.

View more

-

L'Italien
Je vais te dire, moi ! Tu crois que tu n'es pas jolie comme Iris, élégante comme Iris, brillante comme Iris, et que donc je ne peux pas t'aimer. Mais tu sais quoi ? C'est exactement pour cela que je t'aime. Je t'aime parce que tu es l'opposé de ta soeur. Parce que tu as un coeur, parce que tu as une âme, parce que tu t'arrêtes devant un tableau et que tu restes plantée là bouche pée pendant une heure, parce que je dis "parapluie" et que tu éclates de rire, parce que tu sautes à pieds joints dans les flaques, parce que tu ramasses un pauvre chien pourri dans le rue et que tu l'adoptes, parce que tu parles aux étoiles et que tu crois qu'elles t'entendent, parce que, quand tu aimes, on se croit le roi du monde. Voilà pourquoi je t'aime, et je pourrais encore trouve trente-six mille raisons. Tiens, par exemple, j'aime ta manière de manger des radis [...]. Mais Joséphine, je ne supporte plus que tu te rabaisses, que tu te trouves moche, nulle tout le temps ! Un homme à besoins de promener une déesse à son bras, pas une pauvresse. Tu comprends ? 

View more

-

J'en ai vu passé tu sais, des mauvais garçons. Ceux qui misent tout sur l'apparence, qui se moquent de tout mais qui restent attirants. J'ai visé l'inaccessible pendant longtemps, comme toi. Mais avec du recul, tu te rendras compte à quel point tout ça est une perte de temps. Ne fais pas l'erreur de les regarder défiler sans prêter d'attention à ceux qui t'auraient aimé, pour de vrai.J'ai longtemps attendu celui qui me choisirait, celui qui se battrait pour moi. Puis en grandissant, je me suis rendue compte d'une chose : ce n'est pas quelqu'un comme ça qu'il me faut. Evidemment, c'est le genre de garçon qu'il me faudrait pour épater les copines, épater le lycée, m'épater moi-même. Mais voilà, j'ai rencontré quelqu'un, quelqu'un de bien. Un vrai gentil. Il n'a rien d'exceptionnel, mais il sait écouter. Il parle de lui, mais pas trop. Il est maladroit, pose parfois les mauvaises questions, mais je sais que c'est quelqu'un comme ça dont j'ai besoin. Quelqu'un avec qui je puisse être à l'aise en seulement quelques paroles, quelques mots. Alors ce n'est peut être pas lui qui partagera les jours qu'il me reste, mais du moins, ce sera un garçon comme lui. Quelqu'un qui m'épatera et que j'épaterai, juste en étant moi.

View more

20likes au premiers?

Je pense qu'il est grand temps pour nous tous d'apprendre à vivre avec notre passé. D'apprendre à accepter nos choix, nos erreurs d'inattention, et nos fautes pas toujours involontaires. Il nous est tous déjà arrivé d'agir de façon à regretter l'instant d'après d'avoir été impulsif. Mais est-ce que cela nous empêche de continuer la tête haute ? Sommes-nous pour autant d'éternels désinvoltes ? Je ne pense pas. Si vous voulez mon avis, je suis certaine qu'on a tous le choix sur la façon d'avancer dans notre vie. Certains ressasseront leurs mauvais souvenirs et d'autres choisiront d'en créer de nouveaux. Il y aura aussi ceux qui ne pourront jamais s'empêcher de regarder derrière eux, et puis il y en aura d'autres qui avanceront sans jamais se retourner, sans jamais flancher une seconde. Vous voyez où je veux en venir ? Rien n'est simple, mais c'est vous, et seulement vous, qui avez le pouvoir de décider si vous voulez laisser ce foutu passé vous abattre, ou prendre votre revanche. C'est à vous de choisir.

View more

-

The Lucky One.
Beaucoup de personnes disent trouver l'inspiration lorsqu'elles vont mal, ou sont au plus bas. J'ai longtemps pensé que ce qu'elles disaient était vrai, jusqu'à ce jour où le bonheur m'est tombé dessus. Ce n'est pas arrivé du jour au lendemain, il ne m'a pas frappé comme peut nous frapper la foudre, mais après un peu d'attente et beaucoup d'efforts, j'y suis arrivée ; on peut tous y arriver. Et alors, si jamais vous y parvenez à votre tour, vous verrez qu'il n'est rien de plus agréable que de mettre à l'écrit ce sentiment si pur et inattendu. Mais le problème avec le bonheur c'est qu'on s'y habitue trop vite, il reste impossible à décrire jusqu'au moment, où il nous file entre les doigts.

View more

tu poses une question au premier qui aime

La vie est faite de changements, que vous le vouliez ou non. Des êtres chers vous seront arrachés par la vie et des rencontres insoupçonnables les remplaceront. Mais quand on perd une personne vraiment vraiment importante? Ça se passe comment ? On doit faire comment pour réapprendre à vivre sans elle ? Quand deux chemins prennent des directions radicalement différentes. Quand cette personne, qui vous réchauffait le cœur en un simple sourire, décide de prendre le large en compagnie d'une présence probablement plus apaisante. Je vous parle de ce vide, de cette douleur qui vous transperce le cœur à chaque photo que vous croisez. De ces souvenirs qui bien que magnifiques, arrivent encore et toujours à vous décrocher une touche de nostalgie. Même après le temps, même après la distance. Je vous parle de cette personne qui, lorsque vous êtes au plus bas, est la seule à pouvoir redonner des couleurs à votre quotidien. Je vous parle de cet ami, qui vous colle à la peau, qui vous suit depuis toujours. Oui, comment fait-on quand le destin prévoit deux tracés qui ne se rejoignent jamais ? Comment fait on quand on la voit s'éloigner, s'éloigner et même finir par s'effacer. Cette personne qui semblait pourtant comme gravée dans votre routine. Dites moi qu'il est possible de recommencer à sourire, qu'il est possible de retrouver la force de se lever. Si c'est ça la vie, moi je veux arrêter d'y gouter. Si c'est ça s'attacher moi je préfère mieux tomber sans être protégée.

View more

cap d'aimer 5 réponses a ceux qui aiment ?

Parce que parfois, on se voit -on se voit tel qu'on pourrait être- tel qu'on pourrait être éventuellement si les choses étaient différentes. Et si on regarde de trop près, ce qu'on voit va nous effrayer, ça va nous obliger à nous demander ce qu'on ferait si on en avait la possibilité. On sait qu'il existe un autre aspect de nous - même qu'on n'a pas envie de voir en plein jour. On passe sa vie à tout faire pour l'écarter, le repousser, loin des yeux, loin du coeur. On fait comme si une partie de nous - même n'existait pas. On vit comme ça pendant longtemps, on est à l'abri.
Et puis on ne l'es plus.

View more

Next