Ask @Lindolen:

un tiret insomniaque groupé. douce nuit étoilée. 🥀

ImtheMadness1’s Profile Photomelancholic.
douce journée pluvieuse
au centre de tout,
la où il y a rien
je le trouve
il m'a amenée vers la mort
il m'amène à la vie
l'ombre qui lutte avec la lumière
le froid qui combat le feu
c'est une guerre, m'a-t-il dit un jour,
et nous sommes les conquérants des terres vierges,
une île vivante au milieu d'une mer infinie de sang
le froid perçant
la chaleur brûlante
ses lèvres s'attardent dans mon cou
mes doigts effleurent sa joue blessée
la blessure que je lui ai infligée,
mes mains descendent sur son dos pour le tenir à l'intérieur de moi
mes pensées pleines de terreur
dans le calme mortel des bois enneigés
mon amour est la chaîne qui me lie à lui
ne me quitte pas
s'il te plaît
ne me quitte pas..
l'odeur du chewing-gum, de la fumée,
de son sang
la façon dont son corps glisse sur le mien et dont son âme s'insinue dans la mienne
lui
les battements de nos cœurs, le rythme de nos souffles
les étoiles tournoyantes que nous ne pouvons voir
qui marquent le temp
mesurant les intervalles de plus en plus courts jusqu'à la fin de nous, de lui et de moi
de tout le reste

View more

un tiret insomniaque groupé douce nuit étoilée

People you may like

MoonBadass’s Profile Photo 吕蒂文
also likes
GettingMoon’s Profile Photo Flo ☾
also likes
Want to make more friends? Try this: Tell us what you like and find people with the same interests. Try this: + add more interests + add your interests

tu rêves de quoi?

dans son rêve
elle avait les yeux rivés sur les arbres qui se découpaient à travers la vitre brisée du toit ouvrant
ils semblaient rougeoyer en rythme avec les battements de son cœur
à l'intérieur de la voiture
il y avait un monstre en colère qui rugissait en dévorant tout sur son passage
sa mère criait en essayant de lui échapper
son père ne disait rien, il avait déjà été convaincu
elle ne voyait pas le monstre car elle ne pouvait pas bouger la tête
mais elle l'entendait qui s'en prenait à ses parents avant de venir s'occuper d'elle
elle sentait ses doigts brûlants caresser ses jambes
s'approcher de ses cheveux, comme s'il cherchait à la serrer contre lui
on aurait dit un serpent géant qui s'enroule autour de sa victime avant de l'avaler
elle croyait alors voir une bête couverte d'écailles ouvrant une gueule énorme
au dernier moment elle était arrachée aux griffes du monstre
elle se retrouvait brutalement cernée par un froid vif, presque aussi insupportable que la chaleur
il y avait d'autres cris et elle sentait des mains sur elle
fraîches cette fois mais elle n'y voyait rien car ses yeux étaient noyés de larmes
elle avait peur
quelques fois
son rêve se prolongeait jusque-là
mais en général elle se réveillait lorsque le monstre se dressait devant elle
chaque fois, elle espérait pouvoir modifier l'histoire et faire en sorte qu'elle aussi soit dévorée
ça aurait simplifié bien des choses

View more

tu rêves de quoi

-

les ténèbres parsemés d'étoiles envahissent rapidement le ciel
et la lune
presque pleine
se lève au dessus de nous
on est assis adossés à la roche
blottis l'un contre l'autre
en silence
je suis si faible que même respirer me coûte
mes pensées sont embrouillées
la seule certitude que j'ai
alors que je contemple la lune
c'est que l'on va mourir
une fois que j'ai accepté ce fait
je me sens soudain soulagée d'un poids immense
car c'est ainsi que ça fonctionne
l'océan qui murmure
les tremblements de terre
les incendies
les naufrages
les gens qui sautent par dessus bord
ceux qui meurent
ceux qui naissent
certains sont assez chanceux pour avoir un rôle à jouer
mais quand ce rôle prend fin
le monde ne s'arrête pas
il continue de tourner
je sens ses doigts se mêler au miens
alors que mon esprit continue de s'éloigner de mon corps
je prends conscience d'une dernière vérité
le monde est vivant lui aussi
il tourne autour de toi et défile devant tes yeux
si vite qu'il t'est impossible de le voir
mes souvenirs brûlèrent dans mon esprit
je vacille
mon champ visuel clignote
voici mon dernier souvenir
puis le noir se mue en brume grise

View more

les ténèbres parsemés détoiles envahissent rapidement le ciel
et la

-

je m'enfuis en courant je m'enfonce à travers le bois dans l'air glacial branches nues
ciel d'azur
feuilles fanées puis je franchis la lisière des arbres et j'émerge sur un terrain aride
le sol gelé craque sous mes chaussures.
j'avance sous le dôme d'un ciel différent
le rideau d'un bleu étincelant s'étend sur un milliard d'étoiles, toujours présentes et observant cette fille qui court
ses cheveux effilés dansant autour de son visage
des larmes roulant sur ses joues elle ne fuit rien
elle court vers rien elle se contente juste de courir
de courir aussi vite que le diable

View more

je menfuis en courant je menfonce à travers le bois dans lair glacial

-

mes pensées se promènent par habitude par complaisance et comme toujours lorsque mes esprits s'éclaircissent le souvenir revient
pourquoi ce vide
cette non existence presque voulue
presque forcée
cette rupture d'avec la vie l'attente de la fin, peut-être comme le condamné dans son couloir de la mort ne sachant pas quand, mais résigné à attendre
attendre...
ne plus faire ceci
attendre et dormir

View more

mes pensées se promènent par habitude par complaisance et comme toujours lorsque

-

je repense à tout à l'heure quand j'étais sur la banquette
sortant de la piscine encore couverte d'eau dégoulinant le long de ma nuque et mes bras
les cheveux virevoltants au vent
la cigarette au bout des doigts
j'avais rien dans mon esprit
ni pensée ni idée ni souvenir
je profitais juste de cet instant
savourant le coucher du soleil et le bercement des plantes de mon jardin
c'est un moment simple, mais un court instant de tranquillité dans mon esprit

View more

-

je flotte sur un océan illimité de blanc
la mer infinie ondule
je me lève et tombe à chaque vague
le voile blanc s'estompe
je flotte toujours, mais à présent, je suis bien au-dessus de la Terre, dans un vide obscur inondé d'étoiles, le soleil qui embrasse l'horizon teinte à la surface de la planète en dessous de moi
d'une lueur dorée
sa voix s'élève à chaque énoncé, et ses mots sont comme des coups de tonnerre
trop, mon esprit s'empare de ce mot
trop,trop,trop...
il s'agenouille près de moi, sa pomme d'Adam montant puis descendant quand il avale sa salive
j'arrive à le quitter des yeux qu'à l'instant ou son doigt descend, léger, sur ma joue
sa main glisse dans mes cheveux, derrière mon oreille
je ferme les yeux et son pouce chasse les étoiles emprisonnées dans mes cils
je saisis le dos de son tee-shirt quand mes lèvres effleurent enfin les siennes, un nœud se relâche au plus profond de moi
il n'y a plus rien en dehors de lui
il a fermé les yeux et il me semble, pendant un instant qu'il est prisonnier d'un rêve
je sens son haleine chaude et sucré sur mes lèvres
*
*
son image s'estompe petit à petit tandis que je plonge un peu plus dans les profondeurs dénuées de lumière
il s’évapore dans la lumière sans profondeur
il dépose un doux baiser sur mon front
*
la vague déferle sur moi
je me noie
je suis seule dans cet espace étoilé voyant des souvenirs

View more

je flotte sur un océan illimité de blanc
la mer infinie ondule
je me lève et

Que penses tu de l’idéalisation dans un couple ?

quelqu’un qui idéalise crée un fantasme dans lequel il attribut des caractéristiques à quelqu’un d’autre, qui ne les a peut-être pas
l’imagination peut être très poussée et transforme l’autre en la personne idéale
mais quand la réalité montre le bout de son nez et avec elle les défauts de l’autre, il retombe sur terre, le rêve s’évanouit et tout perd son charme
dans de nombreux cas les couples se séparent pour se motif l’un allègue que l’autre l’a trompé, qu’il n’était pas ce qu’il semblait être, or ce n’est pas toujours vrai, car parfois ces désillusions sont le produit de l’idéalisation
ces personnes ne se rendent pas compte de la réalité car leur fantasme avait créé la personne parfaite

View more

-

statutsaskleretour2’s Profile PhotoPlace vacante.
le soleil fond à l'horizon
la lune se lève
ainsi que le vent
l'eau sombre à avalé le sable
elle rampe
les premières étoiles apparaissent
ses yeux semblent prendre la couleur de chaque chose qu'elle regarde
à présent
elle contemple le ciel sombre
ses yeux sont d'un noir sans fond
elle s'allonge dans le sable mouillé, elle souffre
mais elle est désormais à l'abri de son plus grand ennemi
le froid
elle sent les battements de son cœur dans sa nuque enflée
et dans ses doigts meurtris
ses yeux sont collants et elle cille avec difficulté pour avoir une vision plus claire
son visage tout entier est engourdi
la lune est toujours présente
cachée derrière quelques arbres
elle se dit que c'est douloureux mais qu'elle est toujours pas morte
quand tu cesseras de trembler
tu le sauras
mais tu es encore la
les nuages au dessus d'elle sont éclairés, argentés et fantomatiques
elle observe leur texture de fumée claire
elle risque de mourir sur cette plage
brisée, déshydratée, épuisée par le vent et achevée de façon terrible par le froid et l'humidité
tu as envie d'abandonner
et tu commences à te dire que c'est peut-être une bonne idée parce que la douleur que tu éprouves est insoutenable
parce qu'après tu n'auras plus jamais mal
parce que tenir le coup c'est pas ça
on éprouve un terrible, un horrible sentiment d'incertitude
et l'incertitude est tellement douloureuse, elle te tord en deux
c'est horrible à dire mais c'est plus simple de lâcher prise et de te laisser couper en deux que de t'accrocher, de persévérer, de souffrir sans savoir ce qui va se passer
c'est ça le courage
prendre ta putain de vie en main, quand ça semble la chose la plus difficile à faire
tu vas faire ce qu'il faut malgré la peur et malgré la douleur
elle entend à sa respiration l'ampleur de son épuisement
elle est détachée à la dérive dans son propre esprit
mais elle va le faire
elle peut pas se permettre de se laisser mourir sur cette plage après cette bataille contre la vie, celle de trop
mais qui la rendra plus forte

View more

le soleil fond à lhorizon
la lune se lève 
ainsi que le vent 
leau sombre à

Next