Ask @MalvinaLouineau:

Voilà un petit point info pour tout le monde et une demande auprès de mes ouateurs → http://ask.fm/interoge_moi/answer/130876902799 Ne répondais pas à cette question par «ok», «d'accord», «je sais pas», «cool» ou autre ne répondez que si vous avez la réponse à la dernière question

O Mundo Da Sara ~Ouat~
Parfois, quand quelque chose me plaît, je me mets à battre des mains, comme une petite fille devant un spectacle enchanteur. Parfois, je me mets à pleurer sans raison devant une chose qui m'émeut, me fend le coeur ou me fait peur. Parfois, je me prends à m'imaginer dans un autre monde, peuplé d'êtres féeriques, telle Alice pénétrant dans le terrier du lapin. Parfois, je prends une bouille et une voix de petite fille, rien que pour le plaisir de voir mon homme rire de mes pitreries et voir dans son oeil une étincelle de joie purement enfantine. Parfois, quand je me mets à râler, je gonfle mes joues, comme un petit poisson globe. Parfois, je me mets à faire une petite danse improvisée lorsque je suis heureuse, que j'ai envie de manifester ma joie autrement que par le rire.
Et c'est lors de ces moments-là, où j'ai l'impression de régresser, de redevenir la petite fille que j'étais autrefois, que je me dis avec bonheur que je n'ai pas encore perdu mon âme d'enfant.
Certes, je suis une femme, mais je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit de garder un peu de l'innocence et de la joie de vivre que j'éprouvais quand j'étais petite. Une joie de vivre totalement instinctive, sans raison particulière, sans but précis. Juste pour le plaisir de rire et d'entendre ce son qui résonne agréablement à mes oreilles.
Je me dis que ceux qui ont résolument dit au revoir à ce qu'ils étaient autrefois, sans vouloir garder un seul vestige de leur Moi en version mini sont bien tristes, bien à plaindre.
Car l'enfant que nous étions hier, fait partie intégrante de l'adulte que nous sommes aujourd'hui. Toutes nos expériences passées ( bonnes ou hélas mauvaises) ont contribué à forger ce que nous sommes maintenant.
Je garde mon innocence, même si je sais que je n'aurais plus jamais la même perception qu'avant, vu que j'ai vécu de nouvelles expériences, engrangé des souvenirs qui se sont greffés à ce petit noyau de moi-même.
Je veux garder ma spontanéité, ma propension à rire facilement, ma vision lapinouesque rosesque de la vie ( enfin dans une certaine mesure) et je suis farouchement résolue à croquer la vie à pleines dents pour faire en sorte de profiter de chaque instant que la vie m'accorde.
Je garde mon âme d'enfant.

View more

Next