C'est comment de vivre avec toi ?

Vivre? Quelle drôle de question...
Souvent, je cours. Je ne m'arrête jamais, parfois le souffle me manque et je ralentis, jusqu'à en tomber malade mais m'arrêter ne fait pas parti de mes options. Jamais je ne tombe, car les rêves me portent. Si je meurs ce sera de fatigue mais au moins je serai contente d'avoir réussi tout ce que je souhaitais, je me serai dit: "Au moins, t'auras essayé".
Parfois, je nage. Le courant m'emporte là où il le souhaite et les rencontres avec les animaux marins se font aléatoirement pour le plus grand plaisir des uns et l'extrême malheur des autres. C'est seulement lorsque je bois la tasse et coule dans les abîmes que je me rends compte que le monde m'emmerde et que la solitude devient une obligation.
Mais il m'arrive de voler dans le ciel, tout en faisant attention de ne pas me brûler les ailes. C'est dans ces moments entre réalité et nuages que je me sens bien, pour ne pas dire heureuse, de voir tous ces horizons cachés aux yeux du monde.
Si tu veux vivre avec moi, ce n'est qu'un jeu de cache-cache parmi ce vaste infini qui nous entoure. Arrive à me poursuivre, et après on verra la suite de l'histoire.