Ask @MonsteurJack:

-🌹

Satyriasis
Je t’aimais alors que tu paraissais détestable et je t’aimais quand tu avais tout pour plaire, je t’aimais quand tu étais au sommet et je t’aimais quand tu t’étais écroulé six pieds sous terre. Je t’aimais quand tu étais droit, et je t’aimais quand tu faisais confiance aux mauvaises personnes. Je t’aimais quand tu l’aimais elle, quand tu ne t’aimais que toi et quand tu n’aimais personne. Je t’aimais quand tu remontais la pente et je t’aimais quand tu chutais à nouveau. Je t’aimais dans tes moments d’ombre et je faisais tout pour que mon amour te ramène à la lumière. Je t’aimais quand tu me mentais, et je t’aimais quand tu te mentais à toi-même. Je t’aimais malgré ta colère, et tes moments d’emportement mais aussi malgré ton manque de sérieux et ton humour pitoyable. Je t’aimais quand tu étais lâche et je t’aimais quand tu devenais homme, mais malgré ça, tu n’as jamais su m’aimer.

View more

- 🌹

"T'es la à regarder dehors, à te demander si c'est vraiment fini, s'il n'y a pas une solution. T'es trop naïve, tu l'sais mais tu cherches, tu cherches une issue, quelque chose pour te faire oublier tous ce qu'il t'a fait, ou juste pour l'oublier tout simplement. Tu l'aimes, tu l'aimes à en mourir, et il le sait, il en profites. T'as l'impression qu'il ne sortira jamais de ta tête, que c'est un amour à sens unique, si on peut dire ça. Qu'il ne te re regardera plus jamais comme avant, t'as tous ces sentiments qui se bouscule, t'as le dégoûts de ce qu'il t'a fait, la peur de retomber dans son jeu, les souvenirs qui se mélangent dans ta tête.. T'as envie de hurler, mais t'y arrives pas, c'est trop dure, t'as plus la force de te battre.. Il t'a détruite et tu l'as regardé faire. T'étais amoureuse tu sais, éperdument amoureuse. Tu voyais les chose arriver, mais ton amour pour lui était si fort, que rien au monde n'aurait pu te faire ouvrir les yeux. Encore aujourd'hui, alors que tout est fini, t'es la, à ta fenêtre à te poser toujours les mêmes questions, toujours les mêmes sensations qui sont la, comme un putain de disque qu'on remettrait tout le temps en boucle.. c'est lourd, pensant, vraiment pensant. T'aimerai t'dire qu'il n'a jamais existé, te réveiller de ce cauchemar, pour enfin sourire.. ça fait si longtemps que tu n'as pas sourit, tu sais plus vraiment comment t'y prendre.. Tu sais plus vraiment où tu en es à vrai dire, t'es perdue, égarée, abandonnée, j'dirai même les trois à la fois. T'aimerai juste l'entendre te chuchoter je t'aime une dernière fois, sentir ses baisers sur tes lèvres, avoir le coeur qui bat a 3000, et plus regarder le monde autour. Tu sais plus vraiment à quel moment tout ça a commencé à ce détruire, en emportant ton coeur avec, comme un naufrage, un putain d'naufrage. Une histoire si belle, qui se finie si mal. T'as du mal à comprendre pourquoi, et c'est normal, c'est ça l'amour, c'est pas vraiment compréhensible.."
By Axel.

View more

-

"La vérité, c'est que je ne sais plus vraiment où aller. Je compte les jours, j'espère les semaines, les mois. J'encaisse les espoirs, les faux comme les vrais. Je suis face aux rêves que je peux me créer, seule, les yeux rivés vers le ciel. J'écoute de la musique, toujours les mêmes gestes, les mêmes paroles. J'étouffe même si l'air est encore respirable, c'est comme si le monde resserrait ma gorge chaque jour un peu plus que le précédent. Et j'attend.. J'attend un geste, un appel, quelque chose qui me donnerait envie d'y croire. Je me dis toujours "l'avenir sera meilleur" mais l'avenir c'est demain, et demain deviendra aujourd'hui. Je me dis que c'est à moi de bouger, de faire des efforts, mais j'espère toujours quelque chose de vague, je vis dans le flou, le surfait, j'attend de voir si quelque chose va changer. Mais non, rien ne change, tout se répète, et moi, je suis vide."

View more

Next