Bonjour, racontez-moi la première rencontre qui vous a marqué avec une personne en particulier :

《 J'me souviens du jour où on s'est rencontré. J'm'en souviendrais pour toujours. Où est c'que vous êtes passé, maintenant? J'suis désolée, tellement désolée, mais j'peux pas dormir ce soir, j'peux pas rêver, cette nuit, parce que vous n'êtes pas là. J'me souviens d'la première fois, parce que ça a tout changé. Vous avez détruit cette image que j'me faisais de la vie, et vous l'avez rendu meilleure, tellement meilleure, et j'veux pas qu'ça s'arrête. On a commencé avec des jours clichés comme pas permit, le genre qu'on croit possible que dans les films, à rire sous les étoiles, à chanter en s'tenant par les épaules sur la route, en riant à s'en éclater l'ventre dans les champs, en parlant tard le soir et en passant des nuits entières au téléphone. On est partit de rien, avec nos âmes décomposés, nos coeurs amochés et un vide à combler dans nos existences et on s'est aimé comme personne ne s'est jamais aimé sur cette foutue planète. Rien qu'pour les souvenirs que ça a laissé, j'donnerais ma vie, j'tuerais simplement pour qu'aucun d'nous oublie. Mais maintenant j'veux plus d'toutes ces photos, j'veux plus d'tous ces souvenirs qui blessent, d'tout c'manque, chaque jours, chaque nuits, qui s'arrête jamais. J'veux quelque chose de mieux, quelque chose de concret, j'veux qu'on (re)vive de nouveau. Peut-être qu'un jour on va s'rencontrer de nouveau, mais aujourd'hui, et c'est sûrement la chose la plus triste à dire, nous sommes devenu nos propres démons. 》 -Alice.

The answer hasn’t got any rewards yet.