Faites moi part d'un de vos souvenirs.

Eniripsa.
《 J'les entends encore crier dans le salon. Il ne l'a pas touché, mais elle pleurs déjà. Puis j'entends la porte claquer, les dents grincer, les coups résonner contre les murs, contre son corps trop fragile. J'ai aussi mal qu'elle. C'est insupportable. C'est douloureux. C'est violent, comme un goût amer au fond de la gorge, et je veux vomir. Lorsqu'enfin je trouve la force de me lever, je lui hurle d'arrêter, mais il n'entend pas, il est trop occupé à détruire leur amour. Le lendemain, il niera tout en bloc, et dira à qui veut l'entendre que si il avait un jour eu l'intention de lever la main sur elle, ce n'serait que parce qu'elle a fait des erreurs qu'il ne lui pardonne pas.
Certains moments de votre vie sont plus marquants que d'autres, mais au moments où vous les vivez, vous l'ignorez encore. Ils sont ce que l'on appelle les moments "chocs", sur lesquels seront construit votre vie. Celui là, c'est mon moment choc, et un jour il ne fera plus que me suivre, il me rattrapera et me bouffera, comme il l'a fait avec elle. 》 -Alice.

The answer hasn’t got any rewards yet.