prends-tu du plaisir à traduire?

Ce serait bien étonnant si je ne traduis pas pour le plaisir. Bien évidemment c'est du travail, qui prend un temps considérable d'ailleurs. À chaque série de traduction, tu apprends de tes erreurs. J'ai le sentiment d'avoir appris bien plus de choses qu'aux études (06/20 en anglais au BAC les mecs, 16 en espagnol) d'une part, et de deux, cela m'a fait découvrir des gens formidables, aussi bien qu'au taf que sur les réseaux sociaux.
Je suis complètement autonome et n'ai pas peur de dire que je mets mes compétences à contribution dans n'importe quel domaine, quand je peux le faire.