Écris, écris... Je t'en prie écris. J'ai besoin de tes mots.

"Tu veux vraiment continuer à lui parler?
-Oui, vraiment...
-Fais attention à ton cœur.
-Il est élastique..
-C'est fragile, un cœur.
-Je sais bien.
-Ça me fait chier tout ça..
-T'inquiète pas va, j'en ai vu d'autres..
-C'est bien ça le problème. Au bout d'un moment tu vas toucher le fond, t'es bien trop gentil pour qu'on te fasse du mal.
-J'ai un loup qui veille sur moi, il m'a déjà relevé ne t'inquiète pas...
-D'accord.. s'il veille sur toi comme tu le dis, c'est une bonne chose alors.
-...
-J'ai vécu le fait d'être à moitié morte, et je m'y accroche maintenant à la vie. Tu rencontreras un magnifique homme qui te montrera les quatre coins du monde en te soufflant à l'oreille, chaque jour, qu'il t'aime plus que tout.
-Mais c'est lui que je veux... même si c'est un connard infidèle...
-Tu ne te rends vraiment pas compte à quel pont il va te faire du mal Paul...
-Mais j'ai encore plus mal maintenant...
-Ce n'est que le début si tu ne le laisses pas partir. Sinon je vais devoir m'en occuper et vraiment... ça me ferait mal. S'il te plaît. Je sais que c'est très dur pour toi, et que ça le sera aussi pour lui, mais vous devrez vous oublier.. vous êtes en train de vous tuer et je ne peux accepter le fait qu'il te détruise comme ça.
-Mais je ne veux pas l'oublier... moi c'est lui que je veux...
-Je ne pense pas que tu l'auras, franchement. Je suis désolée, vraiment désolée mais c'est bien plus compliqué que tu ne le crois pour ce qui le concerne. Il te fait espérer pour rien. J'ai beau l'adorer, c'est un vrai connard pour les affaires de cœur et celle-ci ne se finira pas sous des rires et des fleurs.
-Je sais tout ça... mais je choisis pas, je l'aime toujours, je l'aime si fort putain...plus que tu ne peux l'imaginer...
-Tu es... amoureux?
-Mais bien sur...
-Je ne sais pas quoi dire Paul.. mais tu dois absolument arrêter de lui parler, tu cours à ta perte!
-Je peux pas arrêter ça..
-Mais tu ne peux pas continuer non plus. Je ne peux te donner qu'un conseil, pars... lâche-le..
-Non, j'en mourrais.
-Non, non!!! Paul putain meurs pas pour un gars comme lui!"
**********
Parfois, je souhaite que nous soyons restés des étrangers, ainsi nous n'aurions pas connu toute cette peine.

View more