Ask @PetiteLovalei:

[2K] Deux questions : N°1 : Qu’est-ce qui est pire : supporter la défaite ou ne jamais avoir essayé? N°2 : Si vous pouviez changer une seule chose dans le monde, laquelle serait-elle? Bonne soirée ^^

Mamakin
Coucou,
Pour moi, le pire est de supporter la défaite, tout simplement car j'ai énormément de mal à gérer lorsque je me trompe ou que j'échoue.
Et si je pouvais changer une seule chose dans le monde, ce serait le monde tout simplement: pour qu'il soit plus beau, plus juste surtout.

View more

Pour toi quelle est la meilleure façon d'apprendre une langue étrangère ?

Tristan Desnos
Bonjour Tristan,
Je dirai un séjour dans le pays dont on veut apprendre la langue, mais je sais que ce n'est pas toujours possible.
Sinon lire le maximum de choses dans cette langue (quitte à connaître le livre en français dans un premier temps), regarder le maximum de programme (si il faut avec les sous titres au départ puis les enlever).
Si on veut apprendre plusieurs langues, donner une importance aux correspondances entre elles, ça peut aider à retenir.
Je rêverais de comprendre toutes les langues existantes ^^

View more

-

Alesandro
Avoir un détecteur de fumée qui décide de te tenir la conversation à propos de ses piles au milieu de la nuit -> fait
Avoir Benji qui te dit l'avoir fait taire à l'aide du balai parce que le plafond est trop haut -> fait
Constater ce matin que le détecteur a retrouvé sa voix mais ne toujours pas pouvoir l'atteindre -> fait
Décider d'escalader le placard du couloir -> fait
Voir Benji arriver alors que tu es bêtement à mi chemin avec un pied en l'air et l'entendre te dire "tu sais ça, c'est la sonnette" -> fait
Redescendre dépitée et laisser Benji refaire taire ce détecteur -> fait
Voir alors une sale bête marcher tout près du détecteur alors qu'on en flippe et que le plafond est toujours désespérément trop haut -> fait
Voir Benji mettre une chaussure au balai pour pouvoir l'atteindre -> fait
Penser en avoir fini et repartir dans le salon mais y voir une autre bestiole -> fait
Re chausser ce pauvre balai -> fait
La bête est décédée (je déteste les tuer hein)!
Le balai aussi parce que je ne suis pas douée
Le détecteur va rediscuter d'un moment à l'autre
Devoir acheter un escabeau et racheter un balai -> fait
Et peut être trouver les gâteaux comme Alice au pays des merveilles pour une fois je veux être graaaaaaaande ^^

View more

[QG Marques] Quelle est votre marque de sac/sacoche préférée ? 👜 Si vous n'avez pas de marque préférée mettez une photo d'un modèle quelconque que vous appréciez 😊 Pensez à illustrer votre réponse 😉

Psychologiquement atteinte.
Coucou,
Non je n'ai pas vraiment de marques préférées, mais j'ai acheté ce petit sac voilà quelques jours (enfin presque le même: le mien sourit) et je le trouve troooop mignon ^^

View more

[QG Marques] Quelle est votre marque de confiseries (bonbons/gâteaux) préférée ? 🍬🍪 Si vous n'avez pas de marque préférée mettez une photo d'un modèle quelconque que vous appréciez 😊 Pensez à illustrer votre réponse 😉

Psychologiquement atteinte.
J'aime la plupart des bonbons, mis à part à la réglisse, les acidulés par exemple.
Mais j'essaie de faire attention à ne pas en manger trop d'un coup ^^

View more

Quel est le film le plus effrayant que tu aies vu dans ton enfance?

Le tout premier film d'horreur que j'ai vu s'appelle l'esprit maléfique.
A dire vrai, pour l'avoir revu par la suite il est loin d'être parmi les plus effrayants que je connaisse.
Mais là c'était le premier, je le regardais dans le noir et surtout à la fin, alors qu'un esprit de bébé pleure dans le film, j'ai entendu hurler juste derrière moi.
J'ai sauté en l'air, il s'agissait juste de mon petit frère que je n'avais pas entendu entrer.

View more

L'école c'est pour apprendre par pour être maltraité...

Alesandro
Coucou Alesandro,
Je sais bien... C'est pourquoi je tiens à sensibiliser.
Là j'avais posté mon témoignage aussi sur un groupe facebook parlant de harcèlement scolaire, un journaliste m'a lue et m'a contactée, j'ai eu un grand article dans le figaro hier. En ligne je ne sais pas si ce sera sur la version papier.
J'ai aussi fait une petite intervention dans ma classe de fac ce matin, devant les élèves et deux de mes enseignants.
Comment ça va toi? Et la famille?
Passez une bonne soirée :)

View more

-

Doriane
Le début de cette réponse est en deux partie en dessous, merci :)
En cas d'absence les autres élèves devaient juste passer au bureau des surveillants, mais elle avait décidé que je devais obligatoirement aller la voir elle dans son bureau, et en profitait pour me rabaisser.
Donc, même quand je parvenais par chance à aller jusqu'au lycée, je n'étais pas sûre du tout de pouvoir aller en cours, comme je devais l'affronter d'abord.
J'ai réussi à terminer mon année de première comme ça, mais j'ai arrêté en terminale car je ne gérais plus le bus, le monde, la conseillère, les moqueries et l'approche du baccalauréat alors que ma phobie scolaire est renforcée par les examens.
J'ai arrêté sur conseil médical car je me mettais en danger.
S'en sont suivies plusieurs années d'errance au niveau scolaire, j'ai essayé plusieurs fois de passer mon bac, en vain à chaque fois.
Côté personnel j'ai obtenu mon diagnostic d'autisme Asperger, ce qui a expliqué bien des choses mais pas l'intolérance des autres.
Quelques mois plus tard j'ai rencontré mon fiancé avec qui je suis toujours aujourd'hui.
Il y a 3 ans, j'ai découvert le dispositif du micro-lycée, j'étais hors cadre pour tout (âge, profil, autisme en plus)... mais la responsable m'a fait confiance.
J'ai fait mon programme de terminale et de première pour repasser les épreuves anticipées en un an, même si ça n'a pas été simple tous les jours je l'ai fait. Equipe à l'écoute, soutien de mon fiancé, aménagements réellement respectés, toute petite classe et surtout pas d'intolérance. J'ai même pu passer mon baccalauréat et l'avoir.
Ensuite, j'ai tenté la faculté, là c'est une autre histoire car rien n'est adapté et que c'est immense, alors que je ne sais même pas me repérer.
La première année en lettres modernes fut un fiasco: moqueries, boycottage, impossibilité de contacter le service de santé, grande classe... J'ai évidemment arrêté en cours d'année.
L'an dernier j'ai retenté en lettres classiques, c'est bien différent on n'est pas plus nombreux qu'au micro lycée, et les enseignants nous suivent énormément. J'ai fait mon année en entier et ai validé quelques matières.
Je ne voulais pas passer mon année en une fois: ça m'aurait mis bien trop de pression et je n'aurais pas réussi à aller aux partiels... Et je voulais reprendre avec ma meilleure amie (qui pour des raisons communes ou non a besoin d'accompagnement aussi) pour qu'on puisse se soutenir et être ensemble.
Jusqu'à présent ça fonctionne, une personne de notre classe nous parle même parfois.

View more

-

Doriane
La voiture c'était mon grand père, je suis montée sans rien lui dire. On est rentrés j'ai pseudo mangé, puis j'ai dit que je montais dans ma chambre pour lire, en réalité j'ai vidé l'armoire à pharmacie.
Ils s'en sont rendu compte vers 14h30-15h quand ma mère est venue me chercher après son travail. Je ne me souviens pas vraiment des 2 jours suivants, mais je n'ai gardé aucune séquelle.
Bien sûr, je n'ai pas eu le choix d'expliquer à ma famille cette fois, ils étaient totalement dépités de ne pas avoir compris avant, et ne m'ont pas remise en cours de l'année.
L'année suivante ils m'ont changée d'établissement, je suis allée dans un tout petit collège privé, à ma demande j'ai redoublé ma quatrième, je ne voulais surtout pas qu'il me manque des connaissances.
J'ai fait ma quatrième et ma troisième dans ce collège et tout s'est bien passé. Deux incidents mais qui clairement venaient de moi tellement j'étais vraquée, je ne supportais simplement plus rien des autres: leurs bruits, leurs chahuts, leurs présences même...
Mais avec une équipe à l'écoute on a mis des choses en place et on a réussi.
J'ai passé et eu mon brevet sans difficulté, il me manquait très peu de points avec le contrôle continu, ce qui ne m'a pas empêchée de devoir sortir plusieurs fois en crise d'angoisse.
Puis s'est posé le problème du lycée, je savais depuis très longtemps que je voulais partir en littéraire, mais je risquais de revoir certains camarades et cela, c'était hors de question.
Nous avons eu avec ma mère l'opportunité de déménager, à 700 km donc j'ai foncé, je me suis dit que là bas, on ne me connaitrait pas et que je serais peut être tranquille.
Mon lycée me plaisait, vraiment. Même si bien sûr une bande s'est empressée de vouloir m'embêter, mais ils n'étaient pas dans ma classe, je pouvais ignorer.
Seulement, c'était un lycée hôtelier qui ne faisait pas toutes les filières générales, et donc pas littéraire.
J'ai du changer pour aller dans un immense lycée, avec un bus à prendre pendant plus d'une demi heure pour s'y rendre.
Evidemment j'ai demandé à redoubler ma seconde pour pouvoir commencer l'option musique au début.
La seconde s'est relativement bien passée, j'avais des amis (qui m'ont trahie ensuite mais c'est une autre histoire), seule une conseillère d'orientation s'obstinait à me rendre la vie impossible mais je la voyais peu.
L'année suivante, mes deux amis ont changé de lycée, je me suis retrouvée seule, avec toujours des personnes qui se moquaient mais je faisais avec... J'aurais peut être tenu sans cette conseillère.
Cette même année, j'ai eu d'importants problèmes familiaux, qui sont allés jusqu'au judiciaire, et m'empêchaient plus ou moins régulièrement d'aller en cours. En plus de la phobie scolaire évidemment.
La conseillère a prétendu que j'inventais les problèmes familiaux, ou que je les prenais en excuse selon les jours, je lui ai montré les papiers prouvant le contraire ce qui n'a rien changé.
(la suite, et fin arrive)

View more

-

Doriane
Coucou Doriane,
Nous parlions tout à l'heure du harcèlement scolaire par rapport à la diffusion du film de demain. Je t'avais dit que je parlerai de mon vécu dans ce domaine, en voici un condensé.
Merci à toi et ceux qui prendront le temps de lire: l'important est la sensibilisation :)
J'ai commencé l'école de façon classique à 3 ans, le fait que je sache lire, écrire et compter l'était moins.
Au bout de quelques jours seulement j'ai refusé d'y aller, je me cachais dans la tente de ma salle de jeux et enlevais mes vêtements au fur et à mesure qu'on me les mettait.
Pourtant le harcèlement n'avait pas commencé, pas encore, mais les autres étaient trop nombreux, trop bruyants...
Cela a duré ainsi jusqu'en primaire, là ce sont les plus grands qui se fichaient de moi: j'étais la folle, la naine, l'anormale... Ils faisaient des jeux de mots idiots avec mon nom aussi. Les instituteurs tentaient de limiter au moins.
Ils ont aussi pensé à me faire sauter le cp mais ont considéré finalement que socialement et nerveusement je n'y étais pas prête du tout.
Puis est arrivé le collège et là, ce fut catastrophique.
Les grands m'ont retrouvée, ma réputation répandue par eux m'avaient précédée.
Puis est arrivé le collège et là, ce fut catastrophique. vite commencé à me secouer ou me frapper.
En plus, je cherchais à les comprendre. Je leur demandais pourquoi ils étaient comme ça, pourquoi ils souffraient, et qu'ils pouvaient continuer si ça les soulageait.
Je leur demandais aussi pourquoi ils se moquaient de moi comme ça, ils riaient et ne répondaient jamais.
Une fois, une seule, je me suis rebiffée: ils m'avaient pris mon livre et l'ont jeté dans une poubelle. J'ai fichu un des garçons par terre et l'ai roué de coups de poings.
Les surveillants, qui n'étaient jamais là quand ils me maltraitaient, se sont soudain matérialisés pour m'arrêter.
Ça a duré un peu moins de 3 ans comme ça. Je ne disais rien chez moi.. Ma mère avait compris qu'ils se moquaient et en choppait parfois un à la sortie, ce qui ne changeait pas grand chose.
En quatrième ça vraiment dérapé, j'étais dans la classe de personnes qui me harcelaient et les professeurs laissaient clairement faire pour la plupart.
Chaque midi, mes grands parents venaient me chercher. Mais un mercredi de mars, mon grand père était en retard.
Un garçon de ma classe en a profité pour venir me menacer avec son couteau suisse, en me le pointant sous la gorge.
Je l'ai fixé, moi qui ne le fait jamais, instinct de survie, en lui disant que ce regard le poursuivrait toute sa vie.
Il n'est pas allé jusqu'au bout, et au bout de quelques minutes je pense, on a entendu une voiture, il a lâché son couteau en s'exclamant fais chier, l'a ramassé et s'est barré en courant.
Tout cela s'est passé devant la loge du gardien, personne n'est intervenu.
(Suite sur une autre réponse, pas assez de place)

View more

Bonsoir Lo, je te remercie chaleureusement de tous tes likes, tes suivis, tu es vraiment géniale. Je répondrai à ta question relative à une personne cela me touche vraiment à bientôt Lo Bisous.

Alesandro
Mais de rien Alesandro, j'avais un retard de plusieurs semaines il fallait bien que je rattrape un peu :)
Prends ton temps, je te lirai de toute façon, à tout bientôt passez tous une bonne soirée!

View more

Next