Ask @Phesyle:

Une personne que vous aimez beaucoup vous parle d'un projet qui lui tient à cœur mais vous trouvez ce projet ridicule/infaisable, vous lui dites honnêtement les choses quitte à la décourager complètement ou bien vous ne dites rien et vous l'encouragez ?

Karénine
Je n'aime pas trop décourager les gens, puis je n'ai pas réellement conscience de ce qui est faisable ou pas... Alors je pense que je lui dis que je n'y crois pas trop mais je l'encourage quand même. Je ne sais pas si c'est comme ça qu'on fait mais... tant pis, je ne sais pas comment on fait autrement. D:

View more

Tu dois dire ce que tu pense de la personne ou du profile de la personne d'après mes souvenirs, je te l'ai envoyé car je le fais pour les autres mais je n'ai jamais de réponse quand c'est pour moi... Lol ... En mm temps ca me permet de mieux me remettre en question...

Rem
Dans la vie en vrai je pense pas grand chose des gens. Généralement ça se résume à une ou deux impressions vagues, rarement des mots. Dans le meilleur des cas, des associations d'idées. Je ne sais pas si c'est très intéressant.

View more

+6 answers in: “@”

Quel est ton rapport à la musique ? Quelle place occupe-t-elle dans ta vie, ton quotidien ?

Je crois que c'était une question que tu avais posé @SoapboxOpera
A l'époque je n'y avais pas répondu parce que j'avais une relation plus saine à la musique. J'aime le silence comme j'aime la musique, et à ce moment j'arrivais à équilibrer les deux.
Depuis quelques mois, j'écoute de la musique pour combler le vide. Pour entendre des voix ou juste des gens qui jouent. Pour combler le vide.
J'écoute toujours la même musique, mais j'ai l'impression de l'écouter différemment et d'être plus intéressée dans la relation que j'ai avec elle. Plus attentive aussi, ce n'est jamais devenuun véritable bruit de fond, même quand j'en écoute plus ou moins 35 heures par semaine. Il y a une forme d'exercice mental, quand il faut se concentrer sur plusieurs choses en même temps.
Mais ça reste une écoute plutôt compulsive : dès que je rentre chez moi ou que je décide de ne pas sortir, je mets de la musique. Pour ne pas pleurer, ou parfois pour pleurer et me sentir un peu mieux après. (J'ai toujours été trop sensible aux ambiances sonores : devant les films, je ne pleure qu'à cause de la musique si elle est belle.)
J'aimerais pouvoir vivre à nouveau en silence, le seul moment de silence que je m'octroie c'est quand je lis. (Le dehors quand je sors est trop bruyant pour appeler ça du silence.) Parce que quand je lis, j'ai l'illusion qu'on me parle un peu.
https://www.youtube.com/watch?v=cQXNUGMERQM

View more

Next