Ask @Ptitnine:

Que fais-tu si tu es seul(e) pour la Saint-Valentin?

J'adore la St Valentin. Même célibataire, même abstinente, coincée dans le No sex land. J'aime voir les hommes qui avancent d'un pas rapide, leur rose à la main dans les rues froides. J'aime lire les menus spéciaux dans les restaurants. J'aime les fleurs et les bougies, tout le tralala. En revanche, je suis un cas désespérée, complètement niaise. Je préserve ma réputation, prétendant, comme tout le monde, détester cette fête commerciale. Je clame à tout vent que je ne connais rien de plus ridicule que cet angelot trop gras, armé d'un arc prêt à tirer sur tout ce qui bouge.
En réalité, je rêvasse en secret....
Bonne St Valentin.

View more

Aimes-tu lire des livres dans ton bain?

On fait couler un bain, un vrai bain avec beaucoup de mousse bleue, beaucoup de temps pour se laisser flotter entre deux brumes.
Le miroir de la salle de bain devient opaque et les pensées se ramollissent.
Surtout, ne pas penser à la semaine qui s'achève, encore moins à celle qui va commencer.
Se laisser fasciner par ces petites vagues au bout des doigts.
Et puis s'extirper, prendre un bouquin ?
Peut être, tout à l'heure. Plutôt une émission de tv, idiote, regarder sans regarder, sans désir, sans excuse. Les pantoufles dans la tête.
Et c'est là qu'elle vient, cette petite mélancolie.
On se retrouve ailleurs, parfois jusqu'à l'enfance, avec des souvenirs moelleux, des inquiétudes futiles ou des amours perdus.
On est traversé, c'est fort, ce vague à l'âme qui s'insinue, s'invite dans cette fausse bulle de bien être.
L'eau du bain révèle.

View more

Penses-tu qu’on soit toujours ce qu’on dit être ?

Satyriasis
Oui, non, peut être.
Oui, pour certain(e), dans la sincérité des mots, dans l'honnêteté des actes. Oui, quitte à en payer le prix, à le porter comme un fardeau.
Non, pour certain(e) ce n'est pas une évidence que de dire les choses que l'on ne dit pas. Ce n'est pas à blâmer. Endosser des rôles et des costumes. Faire sérieux et droit alors que l'on rêve de futilité et de couleurs.
Peut être, chacun fait comme il peut, avec son passé, son présent et son hypothétique futur.
On peut se regarder dans le miroir, mais le reflet ne nous répondra pas.
Tout est une question de choix.

View more

Es-tu inquiet pour ton futur ?

Un besoin de douceur.
Calmer ces émotions en vrac, couper un morceau un peu à l'instinct et malaxer pour casser l'air, y piéger ses tensions comme si elles allaient se consumer à la cuisson.
Jetter la motte au centre. Vitesse maximale. Comme si je me centrais moi même.
Et puis ne sentir plus qu'un mouvement lisse sous la main, aucune vague même infime.
Mouiller régulièrement ce morceau de terre qui attend son destin.
Et puis une porte qui s'ouvre.
Viens.
Assis derrière moi, entourée de ses jambes, les bras qui passent sous les miens.
Je prendrais son pouce et l'aiderais à appuyer pour percer la motte. Surtout, avancer à petits pas pour ne pas la rater et lui montrer comment mettre ses doigts pour ouvrir la pièce, tremper la main dans l'eau.
Viendrait le moment de monter la terre, ralentir la vitesse.
Il faudrait alors presser les mains l'une contre l'autre pour faire monter l'ensemble, façonner une oeuvre commune d'une extrême sensualité.
Sentir son torse reposer sur mon dos et sa respiration dans mon cou. Force tranquille.
Mais rien ne semblerait tranquille, un tablier dénoué et des mains collantes de terre passant sous mon tee shirt pour se poser...
J'aurais la peau douce.
Un jour peut être.

View more