Ask @Sans_honte:

Qu'est-ce que tu penses des religions qui contraignent les gens?

C'est le mal. Ça va à l'encontre de tout ce en quoi je crois; et je n'ai pas été élevée comme ça. Pour moi dans la vie c'est simple, il faut faire ce qui nous semble juste ( dans la mesure où ça ne trouble pas les autres ), et ne pas faire ce qui nous paraît mal. Mais je ne comprends pas qu'on suive toutes les règles d'une religion ou autre, je ne pense pas qu'on puisse être d'accord sur sur tout, sur des principes qui ont été dictés par une autre personne ( j'espère ne pas froisser ceux qui pensent que ce sont des " règles divines " mais c'est mon avis.
M'enfin je peux comprendre que certains se retrouvent dedans, les gens ont besoin de sécurité, et les règles ça rassure. N'empêche qu'aujourd'hui presque aucun croyant n'arrive à respecter toutes les règles de a religion.

View more

Comment la société lave-t-elle le cerveau des jeunes?

Personne ne lave le cerveau de personne. C'est trop facile de rejeter la faute sur la société. Puis la société c'est vague, la société c'est tout le monde. On est en 2014, globalement nous allons tous à l'école, on en pense ce qu'on veut ( si elle est bien/mal faite, etc.) mais cela permet d'avoir des bases.
Pour le reste, à nous d'approfondir, à nous de découvrir, à nous de voir ce qui nous convient ou pas, à nous de savoir ce qu'on veut. A nous de faire le tri dans ce qu'on voit, ce qu'on entend, ce qu'on a appris. A nous de prendre les principes que nous voulons défendre et de jeter ceux qui ne nous conviennent pas. Après tout, nous formons tous la société.
Après oui, certains se font embobiner par la télé, par un groupe, avalent tout ce qu'on leur dit, mais il faut être honnête, c'est parce que certains ont tendance à ne pas se documenter même un minimum, ne se sentent concernés que par des bêtises. Il faut juste qu'une partie de la société arrête de nourrir la culture de la bêtise et de l'argent à tout prix.

View more

Quelle est la chose la plus précieuse que tu aies tenue entre tes mains?

Un bébé. Oui c'est niais mais je n'ai jamais dit que je ne l'étais pas. Il y a eu mes petits frères et sœurs, mes neveux.
Ce qu'il y a de bien avec les bébés, c'est qu'ils sont encore parfaits ; ils ne peuvent être mauvais, ou sales. On ne peut rien leur reprocher. Et quand on tient un bébé qu'on aime dans ses bras, on imagine qu'il deviendra quelqu'un de bien, qu'il fera de grandes choses dans sa vie. On peut mettre tout l'espoir du monde dans un bébé, voilà pourquoi ils sont précieux.

View more

Next