Ask @Sensinou:

On m'a demandé de me la fermer, d'arrêter de chouiner pour un cœur brisé. On m'a dit que ça ne valait pas la peine d'en faire un drame, ni d'exposer mes états d'âmes. Ils ne comprennent pas que la douleur n'a jamais été aussi forte et que d'aussi loin que je me souvienne, je n'ai pas connu la sensation si intense d'être morte. Je ne suis plus qu'un naufrage humain qui ne demande qu'à couler pour que tout le monde puisse être bien. Ainsi vous ne m'entendrez plus me plaindre, ainsi vous n'aurez plus aucun dérangement à craindre.

View more

– ; et toi donc.

J'écris ces quelques lignes avec le cœur gros. Il est trop plein, il déborde de larmes. Je l'ai mis à rude épreuve et ce, depuis bien trop longtemps. Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il rend les armes et qu'il tire la sonnette d'alarme. Il est fatigué, lui aussi, de souffrir autant. Il n'a pas le temps de guérir ses blessures qu'une nouvelle peine l'assaille, comme pour le tester. Maintenant, il ne résiste plus dans la bataille, il a été percé par la flèche de trop, celle qui causera sa perte.

View more

-

Bleuet.
Il existe ce prototype de mal-être qui touche un peu plus fort, comme pour tester la résistance. C'est dans ces moments-là que je m'effondre en silence.
Souvent pris au dépourvu, l'être humain, que je suis, ne peut vivre intensément face à cette douleur insidieuse. Il se contente de paraître un tant soit peu vivant au milieu du monde qui défile sans vraiment prêter attention.

View more

-

Je glisse la lame le long de mon avant-bras. L'adrénaline grimpe sauvagement. Une ligne. Deux lignes. Trois lignes. Les picotements commencent doucement à me cisailler la peau. Le sang fourmille et tente de se frayer un chemin. La sensation douloureuse m'avait manqué, elle en devient presque plaisante. J'attends que la douleur mentale se transforme en douleur physique. J'attends que tout ma souffrance prenne un caractère réel. Pourvu que tout sorte de ma tête et de mon corps.

View more

Une phrase de musique que t'aime bien ?

Les paroles de San d'Orelsan, notamment celles ci-dessous.
[...]
J'devais être plus mûr, j'ai dû m'tromper d'futur
J'aimerais retrouver la magie du début
Rien n'fonctionne quand l'cœur n'y est plus
Ça fait mal à la fierté, j'ai du mal à l'admettre
Mais j'ai jamais été aussi perdu
[...]
J'essaye d'être droit, de faire des choix
De faire plaisir à tout l'monde à la fois
La famille, les amis, les amis de la famille
La famille des amis, les amis des amis
Divertir un public qui m'connaît pas
Peu importe c'qu'ils croient, j'suis toujours à deux doigts
Du craquage, à deux doigts du pétage de câble
T'étonne pas si tu m'vois marcher dans la rue en pyjama
[...]

View more

-

Seb.
Je rigole, je fais mon jeu d'impro, j'essaye d'être drôle et je fais rire quelque fois. Tout va bien. Et ça passera. Tout passe un jour, disent les autres. Je regarde mes options de rémission d'assez loin, je ne sais plus ce dont j'ai envie : m'en sortir ou m'enfoncer ? Je regarde la vie qui passe et mon âme qui me fuit. La Terre tournera, avec ou sans moi.

View more

- ❄️

Seb.
« Il existe de rares instants où quelqu'un, quelque chose, un endroit ou même une parole vous rappelle un sentiment de joie. Alors que vous pensiez avoir perdu cette sensation à jamais, cela vous ramène précisément là où vous n'auriez pas imaginé remettre les pieds. Le cœur s'en trouve ébréché et par la fêlure s'immisce l'espoir. L'espoir de collectionner ces brefs moments de vie encore et encore... »

View more

Next