Ask @hellincells:

-

L'épectase.
La nostalgie qui revient,
les beaux jours qui semblent bien lointains
L’horloge qui tourne,
j’aurais préféré être à Rome ou à Melbourne
Des nuages et un léger vent,
c’est le retour des longues nuits est-ce que tu le sens?
Des remises en question perpétuelles qui n’aboutissent à rien,
peut-être que finalement c’est mon destin
Comme si c’était écrit et que tout devait se passer comme c’était prévu,
même avec toutes ces choses pour rien au monde je changerais ce que j’ai vécu
Le calme arrive en même temps que la pénombre,
des pensées j’en ai depuis toujours en surnombre
En me réveillant j’ai cru avoir le monde entre mes mains,
avant de m’endormir j’avais l’impression que cette idée n’était qu’un mirage lointain
Tout est bancal comme la tour de Pise et y a plus de surprise,
c’est lassant, prévisible
Je me tiens la tête avec mes 2 mains en me demandant si ça vaut la peine d’être vécu,
je repense à plein de moments qui se sont mal passés, si seulement j’avais su
Une nuit de sommeil ne me fera pas oublier tous mes maux,
j’ai beau essayer d’écrire pour évacuer rien ne fera l’affaire pas même un poème de milliers de mots

View more

Essaies de le décrire alors ?

Le même apaisement que t’as quand tu t’assoies après avoir été debout plusieurs heures
Le même apaisement qu’avait Thanos dans le dernier plan de Infinity war
La même excitation que t’as la veille d’un concert que t’attends depuis des mois
Le même apaisement que t’as après avoir mangé un bon plat
Le même apaisement qu’avait Andy quand il arrive à sortir de la prison dans Les Évadés
Tout ça, combiné

View more

+2 answers in: “Quand t'arrive t il de faire semblant ?”

-

L'épectase.
Qu’est-ce qu’il me faudrait pour être heureux? J’en sais absolument rien,
une montre à 5000 balles, un voyage en Écosse ou être loin des miens
Peut-être un restaurant 5 étoiles ou bien un métier qui me correspond,
avant de l’avoir trouvé je serais déjà enterré et personne se souviendra de ma disparition
Peut-être une balade en forêt ou un festival de musique pendant une semaine,
les choses sont compliquées mais j’essaye quand même d’aller là où le vent me mène
Peut-être quelqu’un dans ma vie ou bien assister à un match de mon équipe préférée,
chaque nuit c’est pareil je pense à énormément de choses et le lendemain c’est oublié
Peut-être un changement radical de vie ou bien ma totale émancipation,
que choisir, l’argent ou la passion?
Peut-être arrêter de réfléchir comme je le fais actuellement,
4h et quelques bientôt le soleil qui se lève et je suis loin de l’endormissement
Peut-être encore plus découvrir le monde ou bien dégager ce foutu téléphone de ma vie,
mais comment on dit toujours, le monde on pourrait le refaire des milliers de fois avec des si
Peut-être arrêter de broyer du noir jour et nuit,
aller sur les plages de Grèce ou déguster les meilleures pizzas en Italie
Une série ou un film qui me retournera enfin le cerveau,
une virée dans l’océan et être perdu dans toute cette étendue d’eau
Peut-être moins me concentrer sur les choses importantes et plus sur les détails,
le seul problème quand tu t’ouvres à une personne c’est qu’elle connaît tes failles
Peut-être me ressourcer sur une montagne ou bien aller dans l’espace,
bien loin de toutes ces villas, cet égocentrisme et ces palaces
Peut-être m’en aller, disparaître ou fuir,
peut-être juste, partir et ne plus revenir

View more

T'as déjà été amoureux ?

Cinéma, je pourrais t’écrire des milliers de lignes pour te montrer à quel point tu es important,
sans toi je serais encore plus rapidement à cran
Un frisson qui parcours mon corps à chaque fois que je rentre dans une salle de cinéma,
incroyable de se dire qu’on vit à la même époque que Scorsese, Tarantino ou Coppola
Deux heures à être assis et à être coupé du monde autour,
les yeux rivés sur l’écran comme une proie est ciblée par un vautour
La bande son qui accentue encore plus l’émotion des personnages,
il n’y a que dans les films où l’on a l’impression que les gens ne prennent pas de l’âge
Cette diversité plaisante de genre entre la science-fiction et le cinéma d’auteur,
j’ai beau être assis, avec ce que je peux voir je peux me sentir sur les plus grandes hauteurs
Il peut y avoir des larmes, des frissons, des rires et de la joie,
il peut y avoir des bruits, des coups dans le siège derrière toi
Tu peux passer par des dizaines d’émotions en quelques minutes et ça c’est qui le rend beau,
on peut apprécier les Jurassic Park de Spielberg autant que les classiques français de François Truffaut
Que cet art perdure avec le temps,
au jour d’aujourd’hui je ne pourrais pas vivre sans
Quand on plonge dans un film on plonge dans une nouvelle histoire,
une nouvelle histoire différente de la nôtre et c’est une belle échappatoire
Des films de super-héros qui donnent des étoiles dans les yeux des enfants,
des films des années 80/90 qui font encore débat auprès des parents
Des films qui te font découvrir des émotions enfouies en toi et qui te mettent dans plein d’états,
des films qui peuvent impacter ta vie actuelle et future à la fois
Cinéma, je pourrais encore t’écrire des centaines de lignes pour te montrer à quel point tu es important,
mais seulement un mot compte réellement
Cinéma, je pourrais encore t’écrire des centaines de lignes car tu es mon seul abri,
je n’ai qu’un mot pour toi, merci

View more

Tas déjà été amoureux

-

Juliette_Lbt
Le spleen n’a jamais été aussi présent,
malgré ça j’essaye quand même de faire les choses calmement
Quand tu fermes les yeux t’imagines un monde incroyable rempli de couleurs,
en les ouvrant tu te rends compte qu’en fait il n’y a que haine et douleur
Les jambes fatiguées et le cœur lourd,
j’ai beau expliquer les choses j’ai l’impression que tout tombe dans l’oreille d’un sourd
Essaye de seulement voir le positif qu’ils me disaient,
si le futur ressemble au passé alors je vais rapidement abandonner
Le côté nostalgique prend encore plus d’ampleur avec la pluie qui tombe dehors,
le train pour être naïf et heureux est parti depuis longtemps et je suis pas monté à bord
Quand je marche dans la rue je passe inaperçu j’ai l’impression d’être sans visage,
triste à dire mais quand une personne a un style un peu différent elle se fait dévisager par plus de 100 visages
Un éternel recommencement et toujours les mêmes déceptions,
ce monde est cruel j’ai pas trouvé d’autres conclusion
Si y a que le ciel qui arrive encore à émerveiller mes pupilles,
le cinéma arrive également à me faire rester en vie
L’impression d’avoir un vide abyssal enfouis depuis toujours en moi,
je compte plus rien, ni les secondes ni les heures ni les années ni même les mois
J’aimerais être sur une planète où chacun serait libre de choisir son sort,
plus rien me fait peur ni même la mort
Ça sert à rien de se mentir à soi-même et de faire semblant,
ça a jamais été gris mais toujours soit noir soit blanc
J’arrive même plus à rêver et j’évite d’imaginer trop de choses,
j’ai qu’une envie c’est d’éviter que tout devienne lassant et morose
J’attends un signe, une notification, une lueur d’espoir,
j’ai l’impression que ça n’arrivera jamais et je fais ce même constat chaque soir
J’attends avec impatience la fin de la semaine,
le problème c’est que du lundi au dimanche je ressens toujours la même haine
Y a rien contre ça, pas de secret pas de remède pas d’antidote
y a des jours où j’aimerais juste être sous des centaines de litres de flotte
Les yeux fatigués, les cernes, l’épuisement intérieur, posé entre un restaurant et un bar,
il est trop tard, il a toujours été et il sera toujours trop tard
Je suis loin d’être un poète ou un bien-penseur arrogant,
j’essaye juste d’utiliser l’écriture comme pansement

View more

+1 answer Read more
Next