Ask @infinitepenalty:

-

Brat
Pourquoi tu t'inquiètes R? Il fallait s'y attendre. Tu pensais que tu allais mener une petite vie tranquille et banale, que tu n'allais pas vivre et ressentir des choses bizarres, inhabituelles? Regarde la vérité en face, rend toi à l'évidence, tu le savais toi-même que ta vie tournerait ainsi tôt ou tard. Dès ton plus jeune âge tu n'étais pas comme tout le monde. Tu as toujours été en décalage, dans ton propre univers que personne ne peut comprendre. Ne persiste pas à croire que quelqu'un peut comprendre, tu sais bien que non. Tu as toujours été différente, tu n'as jamais été normale, arrête de t'efforcer de croire que tu l'es, ne renie pas qui tu es. C'est ce qui fait ta force, R, mais ça tu ne le sais pas encore.

View more

Quels souvenirs gardes-tu du collège ?

Questions hebdomadaires
Le collège est un de mes pires souvenirs. Une longue période pendant laquelle j'étais en grande souffrance, je n'allais pas bien du tout. Je me suis fais harceler durant mes quatre années de collège, de l'entrée en sixième jusqu'à ce que je quitte le collège. Aujourd'hui, la première chose que j'évoque aux psys lorsqu'ils me demandent quel a été l'élément déclencheur de mon mal-être, c'est le collège. Même si tout cela est terminé depuis bientôt 4 ans, cela m'a laissé beaucoup de marques, et ça m'handicape dans ma vie actuelle. Je ne me sens pas jolie, je me dit que les garçons comme les filles ne veulent pas de moi car j'ai été critiquée sur mon physique durant tout le collège, je n'ai plus aucune confiance en moi... J'ai quand même quelques bons souvenirs du collège, avec la seule amie que j'avais, mais ceux-ci sont en minorité. J'aimerais que les plus jeunes puissent lire ceci pour qu'ils prennent conscience que ça peut détruire complètement une personne. Il est grand temps de prendre cela au sérieux.

View more

-

L'épectase.
Encore une nuit où j'ai rêvé de toi, une nuit dont je ne me remet plus. Je ne cesse de ressasser ce rêve que j'ai fait maintes et maintes fois. C'est toujours le même : tu as enfin accepté de me reparler, après ces longs mois sans la moindre nouvelle de ta part. J'y croyais tellement fort que lorsque je me suis réveillée, j'ai cru que c'était vrai. Et depuis, je suis troublée. Il y a des périodes où je pense plus à toi que d'autres, même si je pense à toi tous les jours, mais la période des fêtes m'a fait beaucoup penser à toi car je me souviens de notre conversation d'il y a un an, lorsque tu me disais que tu ne pouvais pas supporter les fêtes, que ça te braquait. Cela fait maintenant 10 mois et demi que tu ne m'as pas parlé, et chaque jour, j'ai espoir que tu reviennes un jour. Chaque jour, j'attends ton retour.

View more

-

Lia Skellington
Pourquoi faut-il toujours que je rende tout si compliqué? Quelle est cette manie que j'ai de m'aventurer dans des histoires saugrenues? Ce genre d'histoires, ça ne peut que finir mal. Je me retrouve chaque fois au fond du trou, et la seule main qui m'est tendue pour remonter, c'est celle de Cat. Mais elle n'est pas là pour me faire remonter, bien au contraire. Elle me fait croire qu'elle va me tirer vers le haut, mais une fois arrivée en haut, elle va me refaire tomber. Ma vie est un enfer, je ne suis rien, je ne sers à rien, ma vie ne sert à rien. Je suis sûre que même l'enfer est plus agréable que cela. La seule solution pour que j'arrête de souffrir, c'est de mourir.

View more

-

Place vacante.
Bientôt 9 mois sans aucune nouvelle, et j'y pense encore tous les jours, j'en souffre encore chaque jour qui passe, et l'espoir qu'il revienne ne s'en va jamais malgré le temps qui s'écoule... Est-ce normal? Suis-je maso? On me dit que je suis stupide de rester attachée à quelqu'un qui s'en fiche et qui fait le mort depuis autant de temps, on me dit que je dois aimer ça, mais je ne contrôle pas mon attachement et j'en souffre tellement que je ne pourrais jamais éprouver une once de satisfaction face à cette situation... Mais comment me sortir de ce cauchemar? Vais-je l'oublier un jour? Existe t-il une solution? Je pense que tant qu'il ne reviendra pas, ça restera comme ça, et si il ne revient jamais, cela me restera marqué à vie...

View more

-

Lia Skellington
Dans l'état où je me trouve ce soir, je me demande s'il existe pire sentiment que celui du regret. Peut-être est-ce car je l'éprouve très fortement à l'instant où j'écris ceci, je ne sais pas, mais il fait tellement mal que je n'arrive pas à imaginer un sentiment plus destructeur que celui-ci. Je ne parle pas d'un simple petit regret, je parle de ce genre de regrets qui te rongent tellement profondément jusqu'au fond de ton âme, qui te bouffent totalement, qui te hantent, qui t'obsèdent. J'admire ceux qui vivent sans regrets quoi qu'il arrive. Et je les envie, aussi. Moi, j'en éprouve tellement souvent, et ceux que j'éprouve en ce moment sont beaucoup trop forts et obsédants. C'est tellement horrible de se dire que quoi qu'il arrive, on ne peut plus faire retour arrière, ce qui a été dit a été dit, ce qui a été fait a été fait, c'est comme ça, et on pourra faire tout ce que l'on veut, rien ne pourra changer cela. Ce soir, le regret me détruit à petit feu.

View more

-

Lia Skellington
Je n'ai jamais demandé à venir au monde, alors si on pouvait au moins me laisser le choix de le quitter quand je le veux, sans penser que me donner la mort est un acte lâche ou déblatérer quinze ans dessus... Je ne suis qu'une erreur de plus dans ce monde d'incapables, je hais l'être humain de tout mon corps autant que je peux l'aimer et le chérir parfois... Mais ce soir, je suis, une fois de plus, écœurée de ce monde, je ne suis qu'une imbécile, et j'aimerais crever, là, maintenant, tout de suite.

View more

Avec le recul et les années, quel regard portes-tu aujourd'hui sur l'enfance que tu as eue ? Quels sentiments te traversent lorsque tu penses à ton enfance ?

Questions hebdomadaires
Le premier sentiment qui me traverse quand je pense à mon enfance, c'est la nostalgie. L'enfance que j'ai eu était magnifique, et il n'y a rien de plus que je regrette que mon enfance, tant cette période était belle, et tant ma vie est lamentable aujourd'hui. Le fait de penser à mon enfance peut me rendre heureuse, mais me rend surtout très triste. Plus le temps passe, et plus j'ai de la peine en y repensant, car cette période est révolue et je ne revivrai plus jamais ces merveilleux moments de l'enfance. Je ne connaîtrai plus jamais ce bonheur.

View more

-

Place vacante.
Deux mois, ça ne paraît rien, mais c'est pourtant énorme. Tu es parti des tas de fois, quelques jours, une semaine, voire deux, ou même deux et demi au grand maximum... Mais deux mois, ça jamais. Les jours passaient et je voyais que tu ne revenais pas. Je commençais à m'habituer au fait que tu partes et revienne sans arrêt, j'avais prit ça comme acquis, mais le temps passe et tu n'es toujours pas là... C'est aujourd'hui que ça fait deux mois, et je prend pleinement conscience de ce qui se passe. J'ai peur que cette fois, tu ne reviennes vraiment pas...

View more

-

L'épectase.
J'explose.
C'est fini. Je n'ai plus aucun répit. Avant, je pouvais me dire que ça irait mieux après, ce n'était que des moments difficiles à passer, même si dans ces moments j'imaginais que c'était la fin du monde et que ça ne s'arrêterait jamais. Mais maintenant, c'est une réalité. Je ne peux plus compter sur le lendemain ou sur les jours suivants pour que ça aille mieux. Ça ne s'arrête plus jamais. C'est une douleur constante, une angoisse, une oppression, une torture, un calvaire, des obsessions, de la tristesse, des craintes, des tourments constants. Il n'y a plus aucune pause, sauf quand je dors. Je ne m'en sors plus. Dans ma tête, c'est devenu un enfer.
C'est fini. Je n'ai plus aucun répit.
J'explose.

View more

-

L'épectase.
Mes pensées, un fardeau qui me colle à la peau et dont je ne pourrais jamais me débarrasser. Elles font partie intégrante de moi et je ne peux vivre sans penser. Pourtant, ces pensées me pèsent. Je suis légère mais c'est un poids énorme, alors je me sens lourde. Elles me traumatisent, me persécutent. J'aimerais qu'elles sortent de ma tête, j'aimerais vivre sans penser, être juste une imbécile heureuse. Je me complique la vie car je réfléchis trop.

View more

-

Unfinished
Mais tu croyais quoi en fait? Que j'allais t'oublier comme ça? Tu penses que je peux oublier quelqu'un comme toi, faire comme si tu n'avais jamais existé, et continuer ma petite vie comme si de rien n'était? Je ne peux pas fermer les yeux sur ce qui s'est passé. Tous mes mots étaient sincères. Tu es une personne inoubliable, pour qui j'aurai tout fait, tout donné. Combien de fois j'ai essayé de t'empêcher de te suicider, combien de fois j'ai essayé d'apaiser tes souffrances, combien de crises j'ai essayé de gérer? Combien de fois je me suis inquiétée, combien de fois j'ai pleuré? Tu crois que c'était du vent? Peu importe ce que tu crois, moi je serai toujours là si t'as besoin de moi, moi je t'oublierai pas.
Je reprends une phrase que j'ai déjà utilisé: on efface pas une amitié en voulant tirer un trait.

View more

-

Place vacante.
Moi qui ne voulait pas entendre parler d'amour, moi qui voulait rester seule le plus longtemps possible, qui refusait de partager un amour avec qui que ce soit. Tu es arrivé dans ma vie, et tu as tout chamboulé. Tout a changé, du jour au lendemain. Tu es une rencontre totalement inattendue, on s'est rencontré par erreur, mais tu n'en es pas une. Je suis tellement heureuse à tes côtés. Tout est allé tellement vite. Je ne cherchais pas l'amour, je le fuyais. Je n'aurai jamais pensé que ma vie tournerait de cette façon. S'il te plaît, ne me fais pas de mal. J'ai le coeur si fragile, je suis tant brisée, et j'ai tellement de mal à faire confiance. Je t'aime, mais je t'en prie, ne me déçois jamais. Tu as mon coeur entre les mains, ne lui fais jamais de mal.

View more

-

Tara
On me dit de travailler, de me donner à fond pour mon bac, mes études, pour mon code, mon permis, pour tout en fait. On me met la pression tous les jours, mais moi la seule chose à laquelle je pense, c'est que je n'ai rien demandé. Je n'ai pas demandé à venir au monde, à vivre tout cela, et on me demande de le faire, comme si c'était normal, comme si ça allait de soit. Mais non, pour moi ça ne va pas de soit. Ils n'ont jamais pensé à quel point c'était bizarre la vie? Tu viens au monde par obligation, tu n'as pas choisis d'être là, et tu dois accomplir tout ce qui est jugé "normal" pour remplir une vie. Apprendre à manger, à parler, à marcher, apprendre à lire, écrire, compter, et apprendre à encaisser, résister, à survivre. Tu ne sais pas pourquoi tu dois faire tout cela, à quoi ça te mène, mais tu le fais. C'est vrai, au final, à quoi ça sert tout cela? A quoi ça sert la vie?
Je n'ai rien demandé. Foutez moi la paix.

View more

10 faits sur toi ? 🌙 (Ou 5 comme tu veux)

- Je suis très lunatique, je peux passer littéralement du rire aux larmes en moins d'une seconde, parfois même sans raison apparente.
- Le deuxième fait est étroitement lié au premier : j'ai du mal à comprendre, cerner mes propres émotions, mes réactions, mes actions, je suis un mystère pour moi-même.
- Je peux me prendre la tête pour un détail, mais un vrai détail, d'une futilité ridicule, et cela peut durer des heures, des jours durant, je me refais le film 200 fois avant de passer à autre chose et me dire que ce n'est pas si grave (quand j'y arrive).
- J'ai l'impression de ne pas assez profiter des bons moments, justement à cause du fait précédent, ça me fais culpabiliser et me rend triste, donc je continue à être contrariée (cercle vicieux bonjour).
- Finalement, tous les faits ont une suite logique : j'ai une anxiété quasi permanente, le moindre truc peut me faire ressentir cela, et ça en devient invivable.
- Je suis constamment dans mon monde, je suis toujours complètement déconnectée de la réalité, donc bien souvent inattentive à ce qui se passe autour de moi.
- Je ne sais pas me repérer dans l'espace, je suis vraiment pommée finalement, quand je relis les faits.
- Toujours assez lié à certains des autres faits, je ressasse sans cesse ce qui s'est passé, je me refais le film sans arrêt dans ma tête, que ce soit un bon ou un mauvais moment. En fait, mes pensées sont toujours en ébullition.
- Je ne sais pas à quel fait on en est... Je compterai à la fin et j'en supprimerai si il y en a trop.. Mais pour ce fait, je suis très impulsive.
- Puisqu'on en parle, je ne suis pas l'Ange démoniaque pour rien : mon être entier est fait de contradictions. Donc, par exemple, je suis aussi impulsive que calme et patiente, je peux me sentir supérieure à tout le monde et deux minutes après me sentir inférieure à tout le monde, je peux voir tout en rose, puis tout en noir.
J'ai compté les faits et j'en suis pile à dix, si c'est pas être une pro ça.. Non, stop les illusions, c'est du hasard, j'suis complètement débile.

View more

- 🌼

marguerite
C'est étrange de se dire qu'avant que tu arrives dans ma vie, je pouvais la vivre sans ressentir le manque de toi, sans penser à toi, très logiquement, en fait que je vivais sans toi, que j'ai déjà vécu sans te connaître. Ta présence m'apparaît comme une évidence, pour moi c'est comme si tu avais toujours été encré dans mon coeur, dans ma chair, je ne peux concevoir une vie sans toi désormais. J'ai dernièrement fait l'expérience de la mort en étant en vie, quand je te pensais parti. C'est une expérience des plus troublantes, et des plus horribles à vivre. C'est très cliché, tout cela, la seule chose qui ne l'est pas, c'est toi. Tu n'es pas banal, et c'est toi qui rend cet amour si spécial, tu sors des stéréotypes à la con, et je sais que je ne cesserai pas de t'aimer pour un autre dans deux jours.

View more

- ❀

un jour, une nuit.
Chaque fois que mes pensées me submergent,
C'est comme si je me trouvais dans un long manège
Ce genre de manège qui vous font tourner la tête
Qui vous font sentir le vide dans un esprit de fête
C'est comme si j'avais pris trop de verres
Que mon monde était à l'envers
Soudain, je me retrouve ailleurs
Ça y'est, j'ai changé de monde, et je vois une lueur
Mon espace n'est qu'une dimension imaginaire
Dans lequel je vois tout de travers
Je fais face à mon âme putride
Et voilà que je tombe dans le vide

View more

-

L'épectase.
Attends moi, j'vois plus bien clair, j'ai les traits tirés, des poches sous les yeux, j'dors plus, j'mange plus. Ouais, j'suis désolée de pas t'en avoir parlé avant. J'sais que tu vis la même chose, alors j'pense que tu peux m'comprendre, contrairement à beaucoup, qui ne sont centrés que sur leur petite personne, toi t'as toujours été là pour moi. J'crois que j'ai encore déconné A. J'ai jamais su gérer mes relations, et j'crois pas que ça changera un jour. Nan me regarde pas comme ça s'il te plaît, j'sais que j'fais peur à voir, que j'tiens plus debout et que j'ai l'air d'un cadavre ambulant, mais j'te jure que je me remettrai. T'inquiète pas pour moi, j'ai le coeur en morceaux, mais il s'est juste brisé encore un peu plus qu'il ne l'était déjà, peut-être qu'un jour il se recollera, qui sait. Non A s'il te plaît, cache pas les couteaux, tu sais bien qu'ça fait plus de 6 ans que j'en ai envie mais je l'ai jamais fais. J'te promets A, ça va aller, retourne te coucher.

View more

Next