@insaconcernetoutlemonde

INSA'concerne tout le monde

Ask @insaconcernetoutlemonde

Bonjour, je suis un garçon et depuis un rupture assez douloureuse je me retrouve à être accro à la masturbation, auriez-vous des idées pour faire disparaitre tout ça ? Merci

Bonjour,
Merci beaucoup pour ta question et le courage que tu as eu de nous la poser ! ?
Tout d’abord, d’après la formulation de ton message, le symptôme que tu nous décris est compulsif et envahissant, mais sache bien que se masturber n'est pas pathologique en soi !
Néanmoins, si tu souhaites réduire le temps consacré à cette pratique, nous pouvons te recommander dans un premier temps d’avoir recours à la respiration, la relaxation ou encore la sophrologie, ainsi que de bénéficier d’un soutien psychologique (c’est-à-dire évoquer le sujet avec quelqu'un de confiance, que ce soit un proche, le médecin traitant, un(e) addictologue, un(e) psychiatre, un(e) sexologue, un(e) psychologue...).
Dans un second temps, en tant que jeunes probablement de ton âge qui avons aussi vécu des ruptures difficiles, nous te conseillons de sortir davantage avec tes amis pour te changer les idées, de faire du sport, d'expérimenter de nouvelles activités (manuelles ou autres) pour t'occuper les mains et l'esprit.
Mais si cela ne suffit pas, et nous comprendrions parfaitement que ce soit le cas, nous te proposons, si tu viens de Rouen, de contacter à la rentrée prochaine (à partir du 31 août) le service des infirmières et de la gynécologue avec lesquelles nous travaillons, qui se situe à l’université de Mont-Saint-Aignan, en vue d'une consultation en sexologie, qui existe dans le service. Le numéro de téléphone est le suivant : 02.32.76.92.76 (numéro de l’infirmière).
Nous espérons sincèrement que notre réponse t’aidera au mieux et te souhaitons bon courage pour la suite ! ?

View more

2ème partie

insaconcernetoutlemonde’s Profile PhotoINSA'concerne tout le monde
Nous avons également trouvé un point de vue particulier concernant la pilule.
La journaliste indépendante Sabrina Debusquat a écrit un livre “J’arrête la pilule” dans lequel elle explique les effets secondaires que peut avoir la pilule.
Suite à des questionnements personnels et une enquête d’un an, la journaliste explique globalement que la pilule favoriserait le cancer du sein, les embolies pulmonaires, les AVC, la perte de libido, la dépression, l’endométriose… De très nombreuses femmes décèderaient alors des effets secondaires liés à la pilule. Mais ces informations ne sont basées que sur des approximations.
.
Certes, on peut trouver des études qui revendiquent les défauts de la pilule, mais il existe également des études attestant de ses bienfaits qui sont très souvent biaisées par les laboratoires ou les politiques… Il y a encore trop peu de recherches et d’études concernant les risques à long terme liés à la prise de la pilule.
.
Le nombre de décès (embolies + cancers) est de 23 à 27 par an, ce qui représente peu de personnes atteintes.
(Source : https://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2001/mag0907/sa_4547_pilule_15ans.htm)
2/2

View more

+1 answer in: “Est-ce qu'il y a des risques à long terme, à prendre la pilule ? On entend parfois qu'il y a eu une augmentation des crises cardiaques chez la femme par exemple. Merci !”

Est-ce qu'il y a des risques à long terme, à prendre la pilule ? On entend parfois qu'il y a eu une augmentation des crises cardiaques chez la femme par exemple. Merci !

La prise de la pilule est soumise à une prescription médicale, et qui dit consultation chez un médecin dit suivi médical régulier. Le praticien peut être amené à changer la contraception d’une patiente si elle est risquée pour sa santé ou si le corps de la femme a du mal à l’accepter ou à la gérer. Il est donc important d’expliquer à son médecin le choix d’une contraception.
.
Prendre la pilule pendant 5 ans ou plus peut protéger les femmes du cancer des ovaires lorsqu’elles vieillissent. En effet, entre 2002 et 2012, le taux de morts liées au cancer des ovaires a chuté de 10% dans l’UE, ce qui peut être dû à une prise de la pilule plus uniforme à travers les pays composant l’UE. En revanche, prendre le traitement hormonal de substitution (THS) pour contrer les effets liés à la ménopause peut augmenter le risque de souffrir d'un cancer du sein et de l'ovaire, ainsi que d'une maladie cardiaque.
(https://www.figo.org/study-ovarian-cancer-deaths-fall-thanks-contraceptive-pill)
.
Néanmoins, des facteurs de risque comme le tabac ou l’obésité limitent la prescription à long terme de la pilule car les risques cardio vasculaires sont élevés après 35 ans. En effet, le risque de souffrir d'une crise cardiaque chez les femmes qui fument est 25% plus élevé que chez les hommes fumeurs. Le nombre de femmes qui fument a augmenté considérablement au cours des dernières années, augmentant ainsi le risque de crise cardiaque chez ces femmes. Aussi, prendre la pilule lorsque que l’on fume augmente davantage ce risque.
.
.
D’autre part, une étude a montré que le risque d'infarctus du myocarde ou d'AVC ischémique n'était augmenté que chez les femmes utilisant une pilule contenant ≥ 50 µg d’œstrogène.
(https://www.cochrane.org/fr/CD011054/FERTILREG_le-risque-de-crise-cardiaque-et-daccident-vasculaire-cerebral-avc-chez-les-femmes-utilisant-des)
.
Il faut aussi savoir que les pilules peuvent présenter des effets secondaires, notamment une obstruction des artères de jambe et des vaisseaux pulmonaires par des caillots (thrombose veineuse). Cet effet secondaire est rare mais est l'effet indésirable grave le plus fréquent.
.
1/2 (suite de la réponse au post d'après)

View more

+1 answer Read more

Est ce qu’il y a un âge idéal pour commencer la pilule ? Est ce que la pilule peut être dangereuse si commencée trop tôt ?

Bonjour, merci pour ta question ! ?
.
La pilule est un médicament. Elle peut donc être prescrite par un/e médecin généraliste, une sage femme ou un/e gynécologue. L’important est que la femme se sente à l’aise avec son praticien.
La pilule doit être utile dans son utilisation : éviter une grossesse, éviter les règles douloureuses, lutter contre l’endométriose, l’acné, les kystes des ovaires, etc. De nombreuses filles commencent la pilule non pas pour son aspect contraceptif mais pour réguler le cycle menstruel ou lors de traitement cutané (exemple : Roaccutane). Ainsi, beaucoup de médecins ont prescrit la pilule à des adolescentes de 13-14 ans voire plus jeune.
.
.
Pour commencer la pilule, il te faudra prendre rendez-vous avec ton médecin et lui partager les raisons et les envies qui t’amènent à vouloir la prendre, et seul ce dernier pourra décider de te la prescrire ou non.
Pendant la première consultation, il n’y a pas d’examen gynécologique donc pas de toucher vaginal ou de pose de spéculum (pratique dans le but de visualiser l’aspect macroscopique du col utérin et de la muqueuse vaginale) sauf si des signes cliniques l’imposent. Le plus important est l’interrogatoire médical qui sert à s’assurer qu’il n'y a pas de contre indications dans la prise de ce médicament, après évaluation de tes antécédents personnels et/ou familiaux. Il y aura également une auscultation cardiaque, une prise de la tension et du poids et enfin un examen de la poitrine. Mais surtout n’aies pas peur, nous comprenons la gêne que tu peux ressentir mais dis toi que c’est un médecin comme les autres qui vérifie simplement si tout va bien chez toi.
.
Par ailleurs, un gynécologue doit avoir pour habitude de te proposer un bilan sanguin standard (avec triglycérides, cholestérol, glycémie et recherche d’IST) lorsque tu commences la prise de pilule. Un bilan hormonal n’est pas prescrit s’il y a pas de problèmes.
.
Il faut savoir que l’utilisation de la pilule peut empêcher l'augmentation de la croissance et de la force osseuses qui se produit normalement à la fin de l'adolescence et au début de la vingtaine. Cependant, si la pilule se révèle être ton choix, il existe des preuves qui montrent que la présence davantage de calcium alimentaire dans son alimentation empêchera l'effet négatif de la pilule sur la croissance osseuse chez les jeunes femmes.
(http://www.cemcor.ubc.ca/ask/pill-smart-choice-conscientious-young-woman)
.
.
La pilule commencée à un jeune âge n’est pas dangereuse en soit, simplement si elle est prise dès tes toutes premières règles, ton corps sera habitué à être “contrôlé/réglé” par les hormones. Ainsi, le moment où tu décideras d’arrêter la pilule, cela pourra te surprendre, mais rien de grave, tu apprendras juste à connaître ton corps naturellement. ?
(source : travail avec nos infirmières)

View more

Le choc toxique est-il réellement un danger? Est-il fréquent? Et peut-on en avoir un même en faisant attention?

Bonjour, merci pour cette question ! ?
Le Syndrome du Choc Toxique (SCT) est une affection rare mais grave.
Elle est causée par une bactérie appelée le staphylocoque doré. La plupart du temps, cette bactérie est bénigne sauf si elle entre en contact avec notre circulation sanguine. Ainsi, cela signifie qu’elle peut toucher toute personne porteuse de cette bactérie, c’est-à-dire autant les hommes que les femmes et les enfants.
Dans certains cas, le SCT est causé par des infections émanant de piqûres d'insectes, de brûlures ou d'une chirurgie même si environ la moitié des cas rapportés sont associés à l'utilisation de tampons hygiéniques et également de cups menstruelles.
En France, les femmes porteuses de la bactérie responsable du SCT représente 4% de la population féminine. Ainsi, nous le rappelons une fois de plus, cette maladie reste rare mais peut tout de même avoir des conséquences mortelles si la prise en charge dans les hôpitaux ne se fait pas rapidement.
Voici donc quelques préconisations à suivre pour diminuer les risques de développer un SCT lorsque vous utilisez des tampons et/ou des cups :
1 : Se laver les mains avant et après avoir mis ou enlevé un tampon/une cup
2 : Choisir le tampon avec la capacité d'absorption minimale dont on a besoin (ne pas hésiter à utiliser des tampons d’absorption différente pour varier selon les jours plus ou moins abondants de tes règles)
3 : Alterner les tampons/la cup et les serviettes
4 : Changer de tampon/nettoyer la cup toutes les 4 à 8 heures
Utiliser un tampon/une cup uniquement pendant les règles
Si tu ressens les symptômes du SCT (une impression de malaise et/ou de vertige avec des maux de tête, des troubles digestifs tels que des nausées, des diarrhées et des vomissements, parfois de la fièvre (38.9°C ou plus), des douleurs musculaires et articulaires, une éruption cutanée rouge qui ressemble à un coup de soleil), il faut appeler au plus vite ton médecin voire te rendre directement aux urgences. En effet, lorsque la prise en charge se fait rapidement, de nombreuses femmes récupèrent complètement. Il est donc très important d’être conscient du risque et de connaître les symptômes liés à cette maladie, sans pour autant en avoir peur.
N’hésite pas à consulter cette courte vidéo (3’30) qui t’en apprendra plus : https://youtu.be/EATgNp1oNbUinsaconcernetoutlemonde’s Video 161211572117 EATgNp1oNbUinsaconcernetoutlemonde’s Video 161211572117 EATgNp1oNbU ?
(Source : https://www.tampax.fr/fr-fr/tout-savoir/sante-feminine/syndrome-du-choc-toxique?gclid=Cj0KCQjw2PP1BRCiARIsAEqv-pSxd16kmQTqkXco7KW8uXlpqQBIpLGoCbstcjtQ_YSxJfPKRf4vGMIaApTvEALw_wcB)

View more

insaconcernetoutlemonde’s Video 161211572117 EATgNp1oNbUinsaconcernetoutlemonde’s Video 161211572117 EATgNp1oNbU

Est-ce dangereux de prendre 2 plaquettes de pilules pour ne pas avoir ses règles, une fois de temps en temps ?

Bonjour, merci pour cette question ! ?
Après consultation des infirmières avec lesquelles nous travaillons, elles nous ont confirmé qu’il n’y avait aucun danger à enchaîner 2 plaquettes de pilule à conditions que celles-ci soient monophasiques, c’est-à-dire d’un seul et même dosage. Il est aisé de repérer si cela est le cas car les comprimés sont tous la même couleur.
Si la plaquette comporte 28 comprimés avec une prise en continu, c’est-à-dire avec des placebos (comprimés non-actifs, souvent de couleur différente), il suffit de ne pas les prendre et d’enchaîner directement avec la plaquette suivante.
Il est important de bien comprendre que les règles sous pilule sont artificielles et déclenchées par la chute du taux d’hormones. Quand on ne prend pas la pilule, la muqueuse utérine (=endomètre) grossit au cours du cycle pour accueillir l’oeuf s’il y a eu fécondation. Sans l’oeuf fécondé, une partie s'élimine lors des règles.
Sous pilule, la muqueuse se développe très peu d’où la présence de règles moins abondantes et plus courtes. Ne pas avoir ses règles peut être utile si elles sont très douloureuses, si on souffre d’endométriose, en cas de compétitions sportives…
Ainsi, en enchaînant des plaquettes de pilules, tu peux gérer ton calendrier de règles et limiter le risque d’oubli au moment de commencer une autre plaquette, ce qui arrive souvent. Cette méthode n’est pas dangereuse, mais elle peut déclencher de petits saignements irréguliers (spotting) après quelques plaquettes. C’est pourquoi il est conseillé de respecter la semaine d’arrêt au bout de 3 ou 4 mois. ?

View more

+1 answer Read more

Combien de temps peut on porter un tampon sans risquer le choc toxique ?

Bonjour, merci beaucoup pour ta question ! ?
Porter un tampon pendant plus de 8 heures augmente le risque de syndrome du choc toxique, il est donc important d'éviter de le faire. Voici des recommandations si tu utilises des tampons :
1 : Choisis un tampon le moins absorbant par rapport à ton flux menstruel.
2 : Change ton tampon toutes les 4 heures environ.
3 : Ne garde pas le même tampon pendant plus de 8 heures.
4 : Privilégie les serviettes hygiéniques la nuit. Sinon, mets un nouveau tampon juste avant d’aller te coucher. (Porter un tampon la nuit ne pose aucun problème mais il est important de ne pas le porter trop longtemps. Ainsi, change ton tampon juste avant de te coucher et mets ton réveil pour t’assurer de l’enlever avant les 8 heures de port. Les serviettes hygiéniques sont plus souvent recommandées car il y a moins de risques si tu dépasses les 8h de port).
Nous espérons avoir apporté les réponses que tu attendais. ?
(source : https://www.nana.fr/la-zone-v/tout-savoir-regles/combien-de-temps-garder-un-tampon/ avec la confirmation des infirmières avec lesquelles nous travaillons)

View more

Pourquoi ce sujet vous tient tant à cœur ?

Hello ! Merci beaucoup pour ta question :)
Les thèmes de la contraception et des menstruations nous tiennent à coeur car en tant que femmes en couple, nous sommes toutes les 3 confrontées à ces sujets.
D'après nous, il y a encore beaucoup de choses à apprendre sur ces thèmes et donc la création de notre projet nous pousse à nous informer et à partager les informations aux autres.
En effet, ce sont des sujets qui ne sont pas assez abordés alors qu'ils touchent tout le monde !
Peu importe que l'on soit un homme, une femme, célibataire, en couple ou autre, nous devons nous sentir concernés par ces sujets. (eh oui dans un monde idéal, même les hommes devraient s'intéresser aux menstruations :o)
De plus, comme nous sommes trois étudiantes, nous espérons pouvoir changer la vision des jeunes sur les thèmes abordés et leur partager des connaissances car nous nous sentons plus à même de les comprendre. Nous trouvons que les médias n'ont pas forcément facilité l'image de ces thèmes notamment avec les règles représentées en bleu par exemple, ce qui nous amène à considérer les menstruations comme un sujet tabou. Nous voulons changer ça !
Ce projet est également l'occasion d'écouter, de discuter et de partager entre nous. En effet, on espère que l'on pourra ouvrir le dialogue sur la contraception et les menstruations, notamment à travers les questions posées et les témoignages.
J'espère que ma réponse aura su te convaincre :D

View more

Language: English