Ask @justinobst:

Justin écrit nous quelque chose... ça fais tellement longtemps que l’on ne te lis plus

«j’ai toujours été persuadée que ma mort serait définies par un suicide. c’est certain, le trou noir s’agrandit de jour en jour.
vivre c’est respirer.
survivre c’est respirer la mort.
ça doit sûrement être écrit quelque part, n’importe où, je ne sais pas.
je crois bien que je n’ai même plus envie de mourir. j’en ai besoin.
j’ai besoin de mourir.
j’ai besoin de disparaître.
j’ai besoin que ma respiration se coupe.
j’ai besoin que ce putain de liquide rouge toxique sortent de mon corps une fois pour toute. que mon corps s’évapore.
qu’il ne pollue plus cette terre, ce monde.
et une fois morte je ne serais plus qu’un déchet de la société.
quand je serais enfin recyclée, vous m’aurez déjà tous oubliée.»

View more

en ce qui me concerne, j’ai gardé mon appli ask pour qu’une seule raison. je t’avais mis dans mes favoris soigneusement pour simplement recevoir peut être un jour un signal de ce gars dont je lisaisses textes et ses pensées dans lesquelles je me reflétais. et te voilà. je n’ai pas attendu pour rien.

l’espoir fait vivre, je suis content de ne pas t’avoir déçu

View more

JUSTIN ?

salut Ask. ça fais 2 ans que j’ai été porter disparu. pour être franc j’ai passer ces 2 ans en cellule et en hôpital psychiatrique. mais la bonne nouvelle c’est que je ne suis pas mort, du moins pas encore.
ça me fais bizarre de revenir ici, avoir contact avec le monde extérieur et surtout de voir les personnes que j’avais l’habitude de côtoyer avec, disparu de Ask.
je suis super nostalgique, étant donné que certain(e)s de vous doivent maintenant me haïr ou ont tirer un trait sur moi après mon départ inexpliquée que je ne peux que comprendre.
c’est pour cela que je décide d’entamer un nouveau départ ici et de reprendre (si c’est toujours possible) certaine relation que j’avais ou en rencontrer d’autre. J’ai passer une période sombre et assez compliqué, jai donc pas mal écrit et j’ai pas mal de choses à vous faire découvrir
aux gens que j’ai connu ici et que j’ai à contre cœur perdu, je vous aime. j’espère que vous verrez ce message. dans le cas contraire, je vous souhaite le meilleure et pardonnez moi pour le mal que j’ai pu vous faire.
sachez que je ne force personne, et je comprend tout à fait les différentes réactions que vous pouvez éprouvez.

View more

+1 answer Read more

-

Luna
"la musique dans les oreilles, je me détruit les tympans tentant de faire taire le vacarme qui est dans ma tête.
vous avez de la musique dans la tête, moi ce sont des voix que j'ai en tête. je ne m'entend plus penser, mon stylo est mon seule moyen de m'exprimer correctement.
je deviens presque sourd de tout ce bruit qui résonne à l'intérieur de mon crâne.
la cocaïne s'accumule toujours plus dans mon organisme.
protégez vous cher demons, il neige à l'intérieur de mon corps.
l'iceberg se crée petit à petit, mais l'avalanche risque de ne pas tarder. les flocons s'arrêtent, l'iceberg se brise: la descente.
la tristesse répand sa pluie sur les seules bouts de glace qu'il me reste.
mon coeur fond. c'est l'inondation.
je déborde.
je coule.
j'en profite pour noyer mes chagrins mais j'oublie vite qu'ils sont fort pour la nage.
alors je complète cette inondation, j'entame ces bouteilles d'alcool.
je brûle. c'est l'incendie.
mon corps s'enflamme, mon coeur s'en va.
mon joint s'enlace avec les flammes de mon âme.
j'embrasse ce feu éternel avant de devenir poussière.
je grimpe pour descendre.
je monte pour des cendres.
la mort m'invite chez elle. on s'embrasse et puis on se lasse.
je pars en fumée, seul les cendres de mon cœur me représentent.
j'écrase ce joint contre mes poumons qui sont déjà parti en fumée.
a force de regarder ces étoiles, je finirais bien pas les rejoindre. un jour. je disparaîtrais comme la fumée de ce joint pendant que ce vent d'automne soufflera sur mes cendres. comme ça j'en serais sur... personne ne me retrouvera."

View more

Next