Ask @margotfollasse:

_

3.h.14
Lolita, lumière de sa vie, feu de ses reins, à peine dix sept ans que déjà elle veut noyer son chagrin, tous les soirs, dans des dizaines de verres de vin. Elle passe son temps à se pavaner dans les magasins, les bras chargés de sac Balmain. Son sourire aussi crispé qu'une ancienne mannequin, reflète tout son mépris et son dédain.
Elle dit "Tu ne voudrais pas être comme moi, voir toutes les choses que j'ai vu, j'en meurs."
Elle dit "Tu ne voudrais pas finir comme moi, célèbre et victime des rumeurs."
Elle continue de sourire aux barattineurs sachant très bien qu'ils entraînent son malheur, la privant de son bonheur.
Pourtant, les garçons tout comme les filles aiment Lolita. Elle réussit à les charmer d'un coup de mascara, cachant ainsi aux yeux de tous son véritable état. Et une fois seule, elle vide ses bouteilles de vodka.
Elle dit "Tu ne voudrais pas être comme moi, à la recherche de l'extase et du destin."
Elle dit " Tu ne voudrais pas être comme moi, une catin la nuit et une star le matin."
Elle continue de déambuler en robe de satin, voulant à tout prix vivre de son rêve américain.
Lolita, cette jeune fille en manque de câlins, va continuer de répéter ce même refrain jusqu'à qu'elle perde le contrôle des freins. Et à ce moment, ce sera la fin.

View more