Ask @parfumdudiable:

Question libre, exprime toi.

spleen,
« Je l’observe dans l’ombre de la ville endormie. Ses cheveux dissimulent son visage et je devine qu’elle se demande si je ne suis pas un peu fêlé. Je dois me retenir pour ne pas la
prendre par les épaules et la balancer contre un mur jusqu’à ce que les vibrations résonnent dans nos deux corps. Parce que soudain, j’ai envie d’entendre ses os craquer. De sentir sa chair tendre céder, de plaquer mes hanches contre elle, de lui tirer la tête en arrière jusqu’à ce que son cou soit exposé. De prendre ses cheveux à pleines mains jusqu’à ce qu’elle halète. De faire couler ses larmes et de les lécher. Et puis de poser mes lèvres sur les siennes et de la dévorer, de lui transmettre tout ce qu’elle ne parvient pas à comprendre. »

View more

Exprime-toi librement.

spleen,
Don't you know I'm no good for you
I've learned to lose you, can't afford to
Tore my shirt to stop you bleedin'
But nothin' ever stops you leavin'
Quiet when I'm coming home and I'm on my own
I could lie, say I like it like that, like it like that
I could lie, say I like it like that, like it like that
Don't you know too much already
I'll only hurt you if you let me
Call me friend but keep me closer (Call me back)
And I'll call you when the party's over
Quiet when I'm coming home and I'm on my own
And I could lie, say I like it like that, like it like that
Yeah I could lie, say I like it like that, like it like that
But nothing is better sometimes
Once we've both said our goodbyes
Let's just let it go
Let me let you go
Quiet when I'm coming home and I'm on my own
I could lie, say I like it like that, like it like that
I could lie, say I like it like that, like it like that

View more

De quoi as-tu le plus envie en ce moment ?

spleen,
« Je veux lire dans tes yeux tes fantasmes enfouis
Remonter en surface le démon qui sommeille
Libérer tes instincts enterrés dans l’oubli
Que tes sens saturés éblouissent le soleil
J’ai envie de t’entendre supplier d’en finir
Mais ces mots sans pudeur resteront sans écho
Je veux te voir te tordre épuisée de désir
Mon rythme lancinant en sera le bourreau
Mes lèvres incendiées mordront dans ta douceur
Epongeant tous les sucs qui suintent de ton corps
Ta peau couleur ivoire tremblera de bonheur
Et tes cris animaux combleront mes efforts
Je veux sentir ta peau frémir de plaisir
Et voir ton bouton rose éclore sous ma langue
Dans un élan torride nous entendre gémir
Brûler les interdits de nos deux corps exangues
Mon sexe douloureux percera tes mystères
Cyrprines mélangées au gout d’excitation
Que ce soit par devant, que ce soit par derrière
Il nous consumera du feu de la passion
Dans une extase commune jailliront nos liqueurs
Dans des hoquets d’amour, brulantes et délicieuses
Et ce plaisir mélé de joie et de douleur
Soudera nos deux cœurs de couleurs merveilleuses »
- Alfred Musset, « Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu »

View more

Aujourd'hui, décrochez-moi les larmes. Une photo poignante, un texte profond, une musique touchante, qu'importe, vous avez les cartes en mains.

Keira
« Il restera de toi ce que tu as donné.
Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.Il restera de toi de ton jardin secret,
Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.
Ce que tu as donné, en d’autres fleurira.
Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.Il restera de toi ce que tu as offert
Entre les bras ouverts un matin au soleil.
Il restera de toi ce que tu as perdu
Que tu as attendu plus loin que les réveils,
Ce que tu as souffert, en d’autres revivra.
Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.Il restera de toi une larme tombée,
Un sourire germé sur les yeux de ton coeur.
Il restera de toi ce que tu as semé
Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.
Ce que tu as semé, en d’autres germera.
Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera. »
- Simone Veil

View more

Next