-

Je suis la fusion du pessimisme et de la mélancolie
Quelle heureuse harmonie dans cette union
Je suis leur progéniture, quelle maladie..
De la vie je suis son pauvre moignon
Un Rejeton pleins de haine qui détruit tout
Partagé entre l'abandon et la rage
L'horizon manipulé par ces démons si doux
Écartelé de part en part ceci est mon equarissage
Quel agréable craquement
Tout se déchaîne dans ma composition
J'essaie des alternatives en me torturant
Tellement de hantise dans mes décisions
Je fais partie du malheur et je suis le jouet de son châtiment
Le courroux de cette malédiction provoque ce vide
Je subis tout ses symptômes
La saveur du noir et les couleurs livides
Insignifiant tel un atome
On m'a donné une vision gore
Des pensées lugubres en guise de compagnie
Je ne suis qu'une contrefaçon de l'or
Tu grattes et tu te rends compte de la supercherie
Ma naissance rend la reconnaissance amer
La connaissance de mon existence est éphémère
Ma destruction devrait être prier avec tant de railleries
Je ne mérite pas l'abréviation de ma souffrance
Souffre et Frankenstein.. qu'une erreur
Je suis dans un cercle d'éternel errance
Mon Dieu... ce vide risque de les faire succomber de terreur.
La solitude t'apprends la folie
Je suis paré pour toute cette douleur
J'atteins le degré zéro, je ne ressens que l'habit
Ma haine m'arrache à tout sans aucune pudeur
Je bénie et glorifie ce beau monde
Merci, merci, pour l'illusion d'avoir une plume
Même si je l'utilise pour décrire ma personne immonde
Qui, malgré ses efforts, devient de l'écume
Douce piété laisse la miséricorde et la pitié
Juge moi et jette moi dans le firmament
Que le soleil soit mon enfer et mon été
Fais en sorte que la lumière des étoiles soient la source de mon aveuglement.